Le CAC 40 gagne 0,84% après les stats américaines

 |  | 789 mots
Les statistiques américaines ont dicté la tendance du marché parisien aujourd'hui. A 14h30, la hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage a ramené le CAC 40 sur ses niveaux de la veille alors que les ventes au détail du mois de novembre et les prix à l'importation ont progressé plus fortement que prévu. Changement de tendance à 16 heures avec la publication des stocks des entreprises américaines en progression de 0,4% pour le mois d'octobre, soit deux fois plus que prévu. A la clôture, le CAC 40 gagne 0,84% à 3.467,9 points, dans un volume d'échanges moyennement étoffé de 3,3 milliards d'euros sur le SRD, dont 2,8 milliards sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie cède 0,19% à 4.327 points, essentiellement affecté par les avertissements sur résultat du distributeur Matalan, et d'Avis Europe. A Francfort, le Dax prend 0,93% à 3.856 points.Du côté de l'économie européenne, les prix de détail ont diminué de 0,2% en Allemagne en novembre, soit une hausse de 1,3% en glissement annuel. Ils ont en revanche augmenté dans le même temps de 0,1% en France, portant le taux d'inflation à 2,3% sur un an. Dans son bulletin de décembre, la Banque centrale européenne (BCE) maintient sa prévision de croissance de 1,1 à 2,1% du PIB de la zone euro en 2004. Pour 2005, la BCE table sur une progression de 1,9 à 2,9%. Elle a par ailleurs relevé sa projection d'inflation à 1,3-2,3% pour 2004, contre 0,7-1,9% précédemment. Côté devise, l'euro s'échange à 1,2147 contre 1,2213 hier soir à New-York. Le billet vert profite essentiellement des rumeurs persistantes d'intervention de la Banque du Japon. Plus forte hausse du CAC 40, Pinault-Printemps-Redoute s'adjuge 3,46% à 79,30 euros. Selon un porte-parole du ministère de l'Economie et des Finances, Francis Mer espère finaliser d'ici lundi un accord global avec la justice américaine dans le cadre du dossier Executive Life. Le montant de l'accord porte sur 760 millions de dollars, selon des sources gouvernementales. Selon ces mêmes sources, le Crédit Lyonnais versera 100 millions d'euros, le Consortium de Réalisation 475 millions. Par ailleurs, François Pinault versera 185 millions de dollars, apprend-on de sources gouvernementales et proche d'Artemis, actionnaire de référence de PPR. Maison-mère du Crédit Lyonnais, le Crédit Agricole prend de son coté 2,27% à 18,46 euros.BNP Paribas monte de 1,48% à 48,67 euros. La banque négocie avec IBM la création d'une coentreprise détenue à 50-50, destinée à reprendre l'informatique centrale de la banque en France et au Royaume-Uni, rapporte Les Echos.Les valeurs technologiques font preuve de fermeté à la suite des propos favorables du président de Cisco Systems quant aux prévisions d'investissements des entreprises pour 2004. De son côté, Jean-Philippe Dauvin, l'économiste en chef de STMicroelectronics, a déclaré à Reuters que les années 2004 et 2005devraient être favorables pour le marché des semi-conducteurs. Le titre progresse de 2,8% à 22,41 euros et Alcatel de 1,83% à 10,58 euros. A l'inverse Cap Gemini perd 1,28% à 40,82 euros. La SSII française, associée à Fujitsu, a remporté le contrat d'infogérance des services fiscaux britanniques. Le montant est estimé à 3 milliards de livres sterling, près de 4,3 milliards d'euros. Après être tombé jusqu'à 20,56 euros (-8,62%), Ubisoft ne cède plus que 1,78% à 22,1 euros. L'éditeur de jeux vidéo a annoncé une perte nette, avant amortissement des écarts d'acquisition, de 31,6 millions d'euros au premier semestre 2003-2004, contre un déficit de 52,5 millions un an plus tôt. Ce résultat inclut 9,5 millions d'euros de gains exceptionnels. Le chiffre d'affaires progresse de 66,9% à 128,8 millions d'euros à taux de change constants. Pour le troisième trimestre, le groupe a revu en baisse sa prévision de facturations entre 220 et 240 millions d'euros, contre un objectif de 260 à 280 millions initialement. Le groupe confirme néanmoins ses objectifs annuels, à savoir notamment un résultat net hors éléments exceptionnels et avant amortissements de 19 à 23 millions d'euros.Scor s'apprécie de 6,2% à 1,37 euro. Selon le groupe, plusieurs courtiers ont réintégré le réassureur dans leurs listes. Scor a par ailleurs annoncé que les inondations dans le sud-est de la France ne devraient pas avoir d'impact sur ses résultats.Pierre & Vacances avance de 4,73% à 77,5 euros. Le groupe de loisirs a enregistré une progression de 25,1% de son bénéfice net à 47,3 millions d'euros au cours de l'exercice 2002-2003. Le chiffre d'affaires s'établit à 881,5 millions d'euros, en hausse de 10,9%. Pour l'exercice 2003-2004, le groupe table sur une croissance de 25% de son résultat net courant à 50 millions d'euros.TF1 prend 1,19% à 27,28 euros. Le fonds d'investissement américain Putnam a franchi en baisse le seuil des 5% du capital du groupe de télévision, a annoncé l'Autorité des marchés financiers. Putnam détient désormais 4,95% de TF1.Enfin, Bull et Business Objects tiennent leurs assemblées générales respectives cet après-midi. Les actions Bull sont suspendues de cotation jusqu'à demain. Business Objects grapille 0,37% à 27,05 euros. Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :