Au-dessus des 3.200 points

 |  | 629 mots
Lecture 3 min.
Une nouvelle fois, les statistiques économiques américaines ont dicté la tendance aux places mondiales. L'annonce d'une progression de 2,4% en rythme annualisé du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au deuxième trimestre a rassuré les investisseurs. La publication dans la foulée d'une baisse du nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage a entretenu l'optimisme des investisseurs. A la clôture, le Cac 40 progresse de 1,19%, et passe au-dessus des 3.200 points à 3.210 points. Le Footsie progresse de 0,23% et le Dax prend 1,08%. Côté devises, le billet vert est en grande forme. Il faut désormais moins de 1,13 dollar pour un euro. Plus forte hausse du CAC 40, Orange s'apprécie de 5,86% à 8,28 euros, affichant ainsi la meilleure performance du Cac 40. Les investisseurs spéculent sur un prochain rachat par sa maison mère. De son côté, France Télécom, prend encore 3,57% à 23,49 euros. CSFB a relevé son objectif de cours sur le titre de 23 à 26 euros. Schneider progresse de 4,56% à 47,74 euros. Le fabricant de matériel électrique a annoncé un repli de 11%, à 440 millions d'euros, de son résultat d'exploitation au premier semestre. Le bénéfice net après survaleurs ressort en hausse de 8% à 190 millions d'euros. Le chiffre d'affaires diminue de 7% à 4,23 milliards. Le groupe table sur une stabilité de son chiffre d'affaires en 2003.BNP Paribas avance de 3,78% à 48,32 euros. La banque a fait état d'un bénéfice net de 902 millions au deuxième trimestre, en baisse de 10,4% par rapport à la même période de l'an dernier. Le résultat d'exploitation progresse en revanche de 33,3% à 1,45 milliard d'euros, et le produit net bancaire s'apprécie de 12,6% à 4,65 milliards. Ces résultats sont supérieurs aux prévisions des analystes.A l'inverse, Aventis recule de 0,73% à 44,72 euros dans le sillage de la chute de Schering à Francfort. L'américain Immunogen a pourtant annoncé avoir signé un accord avec Aventis concernant la mise au point, le développement et la commercialisation d'anticancéreux. Le groupe franco-allemand détiendra les droits commerciaux mondiaux sur les produits crées au sein de cette alliance.Suez perd 3,54% à 14,18 euros. La société de services aux collectivités a annoncé une hausse de 4,3%, à 20,7 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au premier semestre. Mais le marché semble déçu par le niveau des nouvelles réductions de coûts annoncées.Vivendi Universal cède 0,51% à 15,63 euros après une activité semestrielle inférieure aux attentes des analystes. Le groupe de médias a réalisé un chiffre d'affaires de 12,36 milliards d'euros au premier semestre, contre 29,99 milliards un an plus tôt, en raison de la modification importante de son périmètre au cours des douze derniers mois. VU confirme cependant ses prévisions de forte amélioration du résultat d'exploitation cette année, et de résultat net positif, avant exceptionnels et amortissement des survaleurs. Plus forte baisse du SRD, Havas décroche de 10,09% à 3,92 euros. Le groupe de publicité a enregistré une progression de 18,8%, à 835,6 millions d'euros, de sa marge brute au premier semestre, mais précise que, à taux de change constant, sa marge brute diminue de 7,8%. Havas confirme son objectif d'amélioration de la profitabilité pour l'ensemble de l'exercice.Elior s'adjuge en revanche 7,43% à 6,07 euros. Le groupe a fait état d'un chiffre d'affaires de 1,83 milliard d'euros sur les neuf premiers mois de son exercice 2002-2003, en hausse de 3,6%. Pour l'ensemble de l'exercice, Elior confirme ses objectifs de croissance organique supérieure à 4% et d'amélioration de sa marge d'exploitation de 0,3% à 0,4% du chiffre d'affaires.Enfin, Infogrames recule de 7,45% à 4,97 euros. L'éditeur de jeux vidéo a accusé une perte d'exploitation de 98,5 millions d'euros sur l'exercice 2002-2003. Sur le premier trimestre 2003-2004, le résultat net ressort à 16,1 millions, contre une perte de 11,6 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation atteint 31,4 millions, contre 5,5 millions, et le chiffre d'affaires recule à 222,4 millions, contre 236,6 millions.Johan DeschampsCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :