Le CAC bondit de 6,31% et termine au plus haut du jour

 |  | 704 mots
Lecture 3 min.
Après un rebond initial, le CAC 40 a accentué ses gains tout au long de la matinée jusqu'à la publication à 14h30 de trois statistiques américaines. Les ventes au détail ont reculé de 1,6% en raison de la hausse des prix du pétrole. Les prix à l'importation ont augmenté de 1,3% en février et les inscriptions au chômage ont diminué de 15.000 à 420.000. Les demandes d'allocations s'inscrivent au-dessus du seuil critique des 400.000 pour la quatrième semaine consécutive.Ces statistiques ont initialement pesé sur la tendance mais très rapidement le CAC 40 est reparti de l'avant. A la clôture, l'indice parisien s'adjuge ainsi 6,31% à 2.554,71 points, au plus haut de la séance. A Londres, le Footsie progresse de 6,08% et à Francfort, le Dax prend 4,98%. Séance de consolidation en revanche pour la devise européenne qui s'échange désormais à 1,0872 dollar. Après sept séances consécutives de baisse, les marchés n'attendaient qu'une seule chose, une petite embellie à Wall Street pour s'envoler. C'est aujourd'hui chose faite.Sur le plan géopolitique, Bagdad a par ailleurs annoncé qu'il présentera un rapport sur les gaz chimiques vendredi et sur l'anthrax dans quelques jours. Concernant une deuxième résolution devant l'ONU, les Etats-Unis se sont dit prêts à reporter le vote à la semaine prochaine. Mais, parallèlement, l'aviation américaine a annoncé le départ de bombardiers "furtifs" B-2, vraisemblablement pour l'île de Diego, dans l'Océan Indien.Sur le front des valeurs, les financières profitent du rebond de l'ensemble des places européennes. Axa s'envole ainsi de 13,69% à 10,30 euros, tandis que Dexia prend 11,05% à 8,14 euros. La banque franco-belge a publié ses résultats annuels après la clôture.Suez rebondit de 13,18% à 9,96 euros. Le groupe français détient une participation de plus de 10% dans Fortis qui a par ailleurs annoncé qu'il n'avait pas de projet d'augmentation de capital. Suez a pour sa part assuré qu'il ne vendrait pas sa participation dans le bancassureur belgo-néerlandais sans concertation préalable.Parmi les plus fortes hausses du CAC 40, Thomson bondit de 14,71% à 10,84 euros. EADS prend 12,39% à 7,44 euros. Belle séance également pour Vivendi Universal qui gagne 10,12% à 12,51 euros, TF1 s'adjuge 8,86% à 20,52 euros, Lafarge prend 9,69 % à 47,45 euros et Bouygues 12,18% à 18,79 euros.Alstom poursuit en revanche sa descente aux enfers. Le titre abandonne encore 6,67% à 1,26 euro après avoir chuté de plus de 20% dans la matinée. Morgan Stanley a abaissé son opinion sur la valeur de "surpondérer" à "pondération en ligne", tandis que Goldman Sachs est passé de "surperformance" à "performance en ligne".Thales gagne 2,56% à 19,23 euros. Le groupe de défense a dégagé un bénéfice net de 111 millions d'euros l'an dernier, contre une perte de 366 millions en 2001. Le résultat d'exploitation après impact du litige avec Euromissile ressort à 597 millions d'euros, contre 645 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires progresse à 11,10 milliards d'euros, contre 10,26 milliards. Thales estime que son chiffre d'affaires et son résultat d'exploitation devraient s'apprécier en 2003 "grâce notamment aux bonnes performances du pôle défense".Essilor gagne 5,15% à 33,7 euros. Le numéro un mondial de l'optique a annoncé une progression de 27,9% de son résultat net 2002 à 182,4 millions d'euros. Le bénéfice d'exploitation affiche une hausse de 9,7% à 340,6 millions. Le chiffre d'affaires ressort à 2,13 milliards d'euros, en hausse de 3,3%. Le groupe propose d'augmenter son dividende de près de 22% à 50 centimes.Le Crédit Lyonnais prend 1,15% à 52,6 euros et le Crédit Agricole 1,38% à 13,18 euros. Le Comité des établissements de crédit et des entreprises d'investissement (CECEI) devrait arrêter sa décision ce soir concernant le rapprochement entre les deux banques.Scor avance de 3,56% à 3,2 euros. Le groupe a déclaré ne pas se sentir concerné par les propos alarmistes du financier américain Warren Buffet concernant un acteur de la réassurance. Moody's a dégradé la note financière du réassureur. L'agence de notation estime notamment que la mise en oeuvre du plan "back on track" devrait s'avérer difficile.Enfin, Peugeot monte de 7,83% à 36,35 euros et Renault de 7,34% à 32,04 euros, une nouvelle fois indifférents aux derniers chiffres concernant le secteur. Les immatriculations de voitures neuves ont diminué de 3,5% en Europe occidentale le mois dernier par rapport à février 2002, selon les chiffres publiés par l'Association des constructeurs européens d'automobiles.Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :