Le CAC 40 finit en petite hausse

 |  | 567 mots
Après avoir touché un plus haut annuel à 3.550 points en début de matinée (+0,85%), le CAC 40 a levé le pied en milieu d'après-midi après des statistiques américaines moins bonnes que prévu. L'indice de la Bourse de Paris termine ainsi en hausse de 0,24% à 3.529,18 points, dans des volumes faibles (1,6 milliard d'euros). Ailleurs en Europe, les places ont également réduit leurs gains. A Francfort, le Dax monte de 0,31%. A Londres, le Footsie gagne 0,29%. A New York, le Dow Jones cède 0,18% et le Nasdaq 0,05%.L'indice de confiance du Conference Board s'est donc inscrit en léger repli en décembre, à 91,3 points, contre 91,7 attendus. La composante de la situation actuelle affiche un assez net repli, à 73,9 contre 81 et une prévision de 80,1. En revanche, la composante des anticipations monte plus fortement que prévu, à 102,9 contre 100,1 et une prévision de 99,4. Surtout, l'indice PMI des directeurs d'achat de Chicago est ressorti inférieur aux attentes, à 59,2 en décembre, contre 64,1 en novembre. Les analystes interrogés par Bloomberg attendaient 62. La composante prix payés de cet indice a régressé à 58,6, contre 67,3 en novembre et celle des nouvelles commandes recule à 65,5 contre 73,3. Enfin, les reventes de logements ont baissé de 4,6% en novembre aux Etats-Unis, à 6,06 millions d'unités, contre 6,3 millions attendus.Le dollar accuse logiquement le coup. L'euro marque un nouveau record à 1,2548 dollar. Selon une source citée par Reuters, les ministres du G7 devraient aborder la question des parités monétaires lors de leur prochaine réunion.Parmi les autres informations économiques du jour, en Allemagne, l'indice GFK de confiance du consommateur est resté quasi inchangé, à 5,5 pour janvier. Outre-Rhin toujours, l'excédent commercial s'est élevé en 2003 à 135 milliards d'euros, contre 132,8 milliards un an plus tôt.Du côté des entreprises, les valeurs informatiques parviennent encore à se distinguer, bien que loin de leurs plus hauts du jour. Atos Origin gagne 2,14% à 50,70 euros. Steria prend 4,28% à 30,45 euros. Cap Gemini remonte de 2,25% à 35,48 euros. Au Second marché, SII avance de 6,06% à 25,22 euros soutenu par le changement de recommandation d'Oddo, qui passe à "achat fort". STMicroelectronics progresse de 0,70%, à 21,55 euros. Le fabricant de semi-conducteurs profite de prévisions de ventes pour le secteur publiées ce matin par International Data Corp. (IDC), selon lesquelles la croissance s'élèverait à 18% en 2004, deux points de plus que la précédente estimation. IDC table sur une progression annuelle moyenne de 12,5% jusqu'en 2008.Rhodia n'est guère affecté par un article du Financial Times rappelant que le groupe pourrait être en difficultés dans le cadre d'un placement privé contracté aux Etats-Unis. Des investisseurs, qui comprendraient plusieurs hedge funds, seraient en effet en mesure de réclamer le remboursement d'une dette d'un montant de 290 millions de dollars. Jean-Pierre Clamadieu, président du groupe chimiste, s'est déclaré, selon le quotidien, confiant dans l'issue des négociations. L'action avance de 2,31% à 3,54 euros.Aventis et le laboratoire allemand Altana ont demandé aux autorités américaines l'homologation du médicament Alvesco, pour le traitement de l'asthme. Hier, le Français avait déposé, auprès de Food & Drug Administration (FDA), une demande pour de nouvelles applications concernant son antiallergique Allegra. Aventis monte de 0,78% à 51,90 euros.Selon les Echos, EADS va mettre en vente sa branche télécoms, Multicoms. Cette filiale a réalisé 27,8 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2002, mais 22 millions pour le seul premier semestre de 2003. Aucun acquéreur ne se serait encore déclaré. Le titre cède 0,79%, à 18,94 euros.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :