Le CAC réduit son avance sur la fin

 |  | 887 mots
Lecture 4 min.
Après un plus haut de 3.359 points en milieu d'après-midi, la Bourse de Paris a levé le pied dans les dernières minutes. Le CAC 40 termine en hausse de 0,59 % à 3.348,25 points, dans un volume de 3,68 milliard d'euros traités sur le SRD, dont 3,14 milliard sur les valeurs de l'indice. A New York, le Dow Jones monte de 0,51 % à 9.468 points et le Nasdaq, après un bref passage dans le rouge au moment de la fermeture de Paris, avance de 0,51 % à 1.833 points. A Londres, le Footsie cède 0,23 % à 4.242 points et, à Francfort, le Dax gagne 0,35 % à 3.549 points. Sur le marché des changes, le dollar se reprend à 1,1176 pour un euro.Sur le plan économique, les inscriptions au chômage ont totalisé 422.000 la semaine dernière aux Etats-Unis, leur plus haut niveau depuis deux mois, alors que le marché tablait sur une baisse à 400.000. Le déficit commercial a par ailleurs enregistré sa première aggravation en trois mois en juillet, atteignant 40,3 milliards de dollars. Ce chiffre est toutefois globalement conforme aux attentes. Enfin, les prix à l'importation ont augmenté de 0,2% en août, tandis que ceux à l'exportation diminuaient de 0,1%. On attend, à 18h00, l'indice d'activité de la Fed de Chicago pour le mois de juillet. Ce matin, la Banque centrale européenne estime dans son bulletin mensuel que les risques menaçant un retour de la croissance ont diminué au cours des deux derniers mois. La BCE ajoute que le niveau des taux d'intérêt est approprié pour accompagner une reprise économique progressive au cours du second semestre.Dexia fini en trombe et prend la tête du CAC 40 avec un gain de 5,13 % à 12,30 euros. La banque franco-belge a publié en séance ses résultats du deuxième trimestre 2003. Ils se révèlent meilleurs que prévu. Le bénéfice net a progressé de 15,8 % à 446 millions d'euros, au-dessus des attentes des analystes. Le groupe présidé par Pierre Richard prévoit une hausse de 5 à 10 % de son bénéfice par action cette année.Danone gagne 4,62 % à 133,70 euros. En retard depuis le début de l'année, le titre est recherché d'autant que son concurrent suisse Nestlé (+ 0,96 % à 199,20 euros) a fortement progressé ces derniers jours à la suite de ses résultats semestriels. Des spéculations sur une éventuelle OPA soutiennent également l'action du groupe d'alimentation.France Télécom gagne 2,89 % à 22,46 euros et Orange 3,02 % à 9,88 euros. L'offre publique d'échange simplifiée de l'opérateur sur sa filiale de téléphonie mobile se déroulera du 12 septembre au 7 octobre inclus. France Télécom, qui détient 86,28 % de sa filiale, propose 11 de ses actions pour 25 titres Orange. Alcatel prend 0,76 % à 10,65 euros et STMicroelectronics 0,22 % à 22,61 euros. Sur le SRD, Gemplus monte encore de 5,71 % à 1,48 euro. Atos Origin avance de 2,49 % à 46,47 euros. CAI Cheuvreux est passé à l'achat sur la SSII. Havas s'adjuge 3,09 % à 4,67 euros. Le groupe a annoncé hier un nouvel accord avec Carrefour concernant la gestion d'achat d'espaces, portant ainsi le total des deux contrats signés avec le distributeur à un peu moins de 400 millions d'euros. En revanche, son concurrent Publicis cède 1,56 % à 25,95 euros. CAI Cheuvreux a retiré le titre de sa liste de valeurs préférées, le jugeant correctement valorisé.Attaqué ces derniers jours, Renault remonte de 3,12 % à 54,50 euros. Les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 4,7 % sur un an le mois dernier en Europe occidentale, selon les chiffres publiés par l'Association des constructeurs européens d'automobiles. Des chiffres moins favorables pour Peugeot. L'action cède 0,79 % à 38,77 euros.GrandVision recule de 2,17 % à 22,50 euros. Le néerlandais Hal Holdings détient désormais 29,08 % du capital du distributeur de lunettes. GrandVision juge peu probable le succès de l'OPA de PAI Partners sur sa société. Invité du "chat" hebdomadaire d'Investir.fr, Elie Vannier, le directeur général du groupe, a reconnu que, au cours de 23 euros hier soir, il serait "surpris que de nombreux actionnaires cèdent leurs titres à 21 euros".Alstom reprend 1,79 % à 2,84 euros. Nicole Fontaine, la ministre déléguée à l'Industrie, a annoncé que le gouvernement allait "réaménager" le plan de sauvetage du groupe afin de tenir compte des critiques de Bruxelles.Essilor gagne 2,55 % à 39,04 euros. Le bénéfice net du numéro un mondial de l'optique ophtalmique a augmenté de 3,1 %, à 102,8 millions d'euros, au premier semestre. Le résultat d'exploitation progresse de 3 % à 182,2 millions. Le chiffre d'affaires recule en revanche de 7,6 % à 1,03 milliard d'euros. Pour l'ensemble de l'exercice, Essilor table sur une marge opérationnelle supérieure à l'objectif de 16 % qu'il s'était fixé en début d'année.Eiffage plie sur la fin de 0,06 % à 82 euros. Jean-François Roverato, le président du groupe de construction, a indiqué ce matin qu'il proposerait une augmentation du dividende au conseil du 26 février prochain. Le résultat net a augmenté de 4 %, à 26 millions d'euros, au premier semestre. Eiffage estime que ses résultats 2003 devraient être "du même ordre que ceux de l'année précédente".Enfin, Bic chute de 8,74 % à 34,68 euros. Le fabricant de stylos et de rasoirs a accusé une baisse de 7,4 %, à 60 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre. Le résultat d'exploitation recule de 28,4 % à 99 millions et le chiffre d'affaires de 13 % à 676 millions d'euros. Bic prévoit un second semestre meilleur que le premier, mais anticipe "une marge opérationnelle sur l'année qui devrait être en recul par rapport à l'année dernière". Bic annonce par ailleurs l'annulation de 436.641 actions détenues en autocontrôle.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :