Les 3.400 points sont franchis

 |  | 707 mots
Lecture 3 min.
Prudents tout au long de la journée, les investisseurs ont peu à peu été rassurés par les statistiques américaines. La baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage outre-Atlantique et la progression de 0,4% des indicateurs avancés d'août ont ainsi permis aux investisseurs de revenir sur les valeurs, ce d'autant plus qu'à Wall Street, le Dow Jones et le Nasdaq affichaient à l'heure où Paris a fermé des hausses sensibles. Toutefois, la tendance pourrait se modifier outre-Atlantique à 18 heures, lors de la publication de l'indice de la Fed de Philadelphie.Mais ce soir, les marchés européens terminent dans le vert. A Paris, le CAC 40 s'adjuge 0,62% à 3.415,01 points dans un volume d'échanges de 2,93 milliards d'euros sur l'indice et de 3,53 milliards sur l'ensemble du SRD. Sur les autres places européennes, le Footsie prend 0,5% et le Dax avance de 1,75%. Enfin, sur le marché des changes, le dollar s'échange à 1,1263 dollar pour un euro, contre 1,1279 hier soir à New York.Sur le front des valeurs, Havas décroche de 9,03% à 4,23 euros. L'agence de publicité a accusé une perte nette, après survaleurs, de 58 millions d'euros au premier semestre, contre un bénéfice de 15 millions sur la période correspondante de l'an dernier. Le résultat d'exploitation ressort à 68 millions d'euros, contre 115 millions. Le groupe a en outre abandonné son objectif de croissance de ses résultats opérationnels cette année.Egalement en baisse, Total perd 0,87% à 137,4 euros. Ses concurrents américains ont reculé hier après l'annonce par la direction fédérale de l'énergie (EIA) d'une forte progression des stocks de pétrole. Ces derniers ont augmenté de 3,1 millions de barils à 279,3 millions au cours de la semaine achevée le 12 septembre.Parmi les bonnes nouvelles du jour, Oberthur Card Systems monte de 0,79% à 6,39 euros. Le fabricant de cartes à puce a dégagé un bénéfice net de 2,8 millions d'euros au premier semestre, contre une perte de 20,7 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation ressort à 13,4 millions, contre un déficit de 5,5 millions. Le chiffre d'affaires recule de 16,5% à 201,1 millions. Oberthur, qui signe son premier résultat net positif depuis juin 2001, estime que les comptes du second semestre "devraient à nouveau progresser par rapport aux six premiers mois de l'exercice". Les analystes attendaient généralement un résultat net proche de l'équilibre au premier semestre. Wavecom prend encore 5,24% à 16,88 euros. Julius Baer a organisé hier une présentation de la société pour les gérants de place.Satisfaction également pour Axa qui progresse de 2,05% à 16,95 euros. Sa filiale Axa Financial a annoncé le rachat de la société d'assurance-vie et de gestion de trésorerie Mony pour 1,5 milliard de dollars en numéraire, renforçant ainsi sa position sur le marché américain de l'assurance des particuliers. Axa envisage une augmentation de capital de 1,4 milliard d'euros pour financer l'opération. CAI Cheuvreux a relevé son opinion sur le titre de "sous-performance" à "surperformance".EADS gagne 1,32% à 15,39 euros. Le président d'Airbus, Jean-Noël Forgeard, estime que les commandes d'avions devraient reprendre en 2005, lorsque les compagnies aériennes auront reconstitué leurs réserves financières. Dans un entretien aux Echos, M. Forgeard indique qu'Airbus est bien parti pour remplir son objectif de livraison de 300 appareils cette année. Air France avance de 0,87% à 15,03 euros. Deutsche Bank a entamé le suivi du titre par une recommandation d'achat. Le transporteur français et le néerlandais KLM ont trouvé un accord de principe pour créer des "liens capitalistiques forts". Le rapprochement se ferait sous la forme d'une holding regroupant les deux compagnies. Toutefois, l'annonce officielle du mariage devrait être reportée en raison du souhait du gouvernement italien d'inclure Alitalia dans la nouvelle alliance. Alstom a demandé le maintien de la suspension de son action. Le groupe a pris acte du refus par la Commission européenne d'autoriser l'entrée de l'Etat dans son capital, ce qui "remet fondamentalement en cause" le plan de sauvetage annoncé le mois dernier. Le président Patrick Kron a été mandaté par le conseil d'administration d'Alstom "pour poursuivre la recherche d'une solution susceptible d'être mise en oeuvre sans délai".Enfin, Ingenico concède de 0,45% à 8,89 euros. Le spécialiste de la monétique publiera ses comptes semestriels après la clôture. Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :