Peugeot résiste à la déprime du marché automobile

Malgré un marché automobile difficile en ce début d'année, Peugeot semble tirer son épingle du jeu. Pourtant l'ambiance est à la morosité, tant en France que dans les pays voisins. Au premier trimestre, sur fond de hausse du chômage et de guerre en Irak, les Français ont hésité à se lancer dans de grandes dépenses et les ventes ont reculé de 7% par rapport à la même période en 2002. Sur le marché automobile européen (pays de l'Union européenne ainsi que l'Islande, la Norvège et la Suisse), les ventes ont cédé 2,4%, à 3,8 millions d'unités.Mais une légère reprise s'amorce, comme en témoignent les immatriculations européennes publiées au mois de mars (+2%), et dont Peugeot tire parti. Sur les trois premiers mois de l'année, le constructeur au lion a augmenté son chiffre d'affaires de 3%, à 13,841 milliards d'euros, comparé à 13,439 milliards pour la même période de 2002. Un chiffre très légèrement inférieur aux attentes des analystes puisque Aurel Leven anticipait une croissance des ventes de 3,4%, soit 13,894 milliards d'euros, tandis que Wargny prévoyait une hausse de 3,2% à 13,877 milliards.Dans un communiqué, PSA indique que, "par rapport au premier trimestre de 2002, la part de marché du groupe progresse en France", représentant 35,2 % contre 33,9%. PSA continue également à grignoter des parts de marché dans tous les pays européens et, avec 823.800 unités vendues, ses ventes mondiales consolidées augmentent de 1,7% par rapport à celles de la même période de 2002. Si le chiffre d'affaires en Europe de l'ouest augmente de 1,4%, la progression est plus forte en dehors de cette zone, hormis l'Amérique latine où les ventes reculent de 10,8%. "Pour la zone Europe centrale et orientale, et la Turquie, les ventes s'accroissent de 31%", précise le communiqué. Par ailleurs, le constructeur continue à séduire le marché chinois, où la croissance est spectaculaire : les ventes ont grimpé de 120% par rapport à celles des trois premiers mois de 2002.Vendredi, à la clôture, l'action cède 2,65%, à 39,71 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.