Le CAC 40 finit en beauté, au plus haut

 |  | 566 mots
Lecture 3 min.
La Bourse de Paris vient de connaître sa quatrième meilleure séance de l'année. Porté par la remontée du dollar (à 1,1348 pour un euro), par la perspective des premiers résultats semestriels d'entreprises cette semaine et par l'annonce de l'OPA hostile d'Alcan sur Pechiney, prélude à d'autres opérations et signe de la sous-valorisation de la Bourse, le CAC 40 termine en hausse de 3,57% à 3.182,19 points, au plus haut de la séance. A New York, le Dow Jones gagne 1,79% à 9.232 points et le Nasdaq 2,85% à 1.710 points. A Londres, Footsie avance de 1,33% et, à Francfort, le Dax prend 3,34%.L'information du jour, c'est bien évidemment l'OPA hostile du canadien Alcan sur Pechiney. L'action du producteur français bondit de 23,46% à 42 euros, un euro de plus que le prix offert par Alcan. Le marché semble donc anticiper une surenchère. Le canadien, qui avait failli fusionner avec Pechiney en 2000, assure que cette fusion aura un impact positif sur l'excédent brut d'exploitation dès la première année. La direction de Pechiney ne communiquera pas avant mercredi prochain et la réunion de son conseil d'administration. L'OPA pourrait en tout cas profiter aux AGF. L'assureur détient 6,16% du capital de Pechiney, une participation valorisée à 208 millions au prix de 41 euros. L'action AGF grimpe de 6,28% à 38,75 euros.Cette opération pourrait être le signe d'une reprise des affaires. Du coup, les investisseurs se placent sur toutes les cibles potentielles connues. Largement "opéable", Schneider Electric avance de 4,87% à 42,39 euros. Globalement, les valeurs cycliques sont en forme. Lafarge monte de 6,78% à 58,25 euros, Saint-Gobain prend 2,65% à 35,20 euros, et sur le SRD Arcelor grimpe de 6,83% à 11,89 euros. Elles profitent également de la remontée du dollar, tout comme L'Oréal (+ 4% à 61,10 euros), Total (+ 3,23% à 134,10 euros), LVMH (+ 4,79% à 46,20 euros) ou bien encore EADS (+ 5,88% à 12,25 euros). Le président d'Airbus, Noël Forgeard, se dit serein quant au financement de l'A380 et estime qu'il n'aura pas à faire appel à ses actionnaires ni au marché obligataire. La plus forte hausse du CAC 40 revient à Suez : + 7,45% à 14,27 euros.Les constructeurs automobiles sont également très entourés à la suite d'informations de presse faisant état de l'intérêt de Volkswagen pour le fabricant de véhicules commerciaux Man. Renault s'adjuge 4,88% à 49,87 euros. CSFB a relevé son objectif de cours sur le titre de 50 à 60 euros, tout en restant neutre sur la valeur. Selon la Society of Motor Manufacturers and Traders, les ventes de la marque au losange ont progressé de 41% le mois dernier en Grande-Bretagne. Peugeot avance de 3,10% à 42,57 euros.En forme également, les technologiques. Alcatel prend 5,38% à 8,43 euros, Cap Gemini 6,68% à 33,24 euros et STMicroelectronics 6,37% à 19,71 euros. Ce dernier bénéficie en outre de l'annonce par le géant taiwanais des semi-conducteurs, TSMC, d'une hausse de 13% de ses ventes au deuxième trimestre.Vivendi Universal gagne 3,45% à 16,50 euros. Liberty Media a indiqué à VU qu'il était toujours candidat au rachat de l'ensemble de ses activités de divertissement américaines et non pas seulement au seul réseau QVC, rapporte le Financial Times.Aucune baisse sur le CAC 40. En revanche, sur le SRD, Scor chute de 6,22% à 4,52 euros. Le groupe envisage de filialiser son activité de réassurance-vie, dont le capital sera à terme ouvert aux investisseurs extérieurs. Le groupe regrette par ailleurs la dégradation de sa note financière par Standard & Poor's.Enfin Kesa Electricals, maison-mère de Comet en Grande-Bretagne et de Darty en France, et issue de la scission de Kingfisher, progresse de 17,43% à 2,83 euros pour son premier jour de cotation.Olivier PinaudCopyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :