Séance hésitante à Wall Street

 |  | 606 mots
Lecture 3 min.
Le Dow Jones clôture en hausse de 0.15% à 9 196.55 points. Le Nasdaq Composite progresse de 0.46% à 1 653.62 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, s'adjuge 0.10% à 998.51 points.Sur le front de l'économie, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé de 17 000 à 430 000 alors que les économistes tablaient sur une baisse plus prononcée à 424 000. Du côté de la consommation, les ventes de détails ont progressé de 0.1% au mois de mai, en ligne avec les attentes du marché. Hors automobiles, les ventes progressent également de 0.1% contre une baisse de 0.9% en avril et une hausse de 0.2% attendue par les opérateurs. Un plus tard dans la matinée, le Département du Commerce a annoncé que les stocks des entreprises avaient augmenté de 0.1% en avril contre une hausse de 0.2% anticipée par les intervenants.Du côté des valeurs, on retiendra PeopleSoft, qui finit la séance en baisse de 1.42% à 17.37 dollars. Le conseil d'administration de l'éditeur a annoncé qu'il rejetait à l'unanimité l'OPA hostile lancée par Oracle, numéro deux mondial du secteur, qui publiera, ce soir après la clôture, ses résultats pour le deuxième trimestre. Oracle finit la séance en hausse de 0.45% à 13.33 dollars.Heinz finit la séance en repli de 1.69% à 33.82 dollars. Le groupe agroalimentaire a publié des résultats en baisse pour le quatrième trimestre malgré une hausse de 6% de son chiffre d'affaires à 2.19 milliards de dollars. Les bénéfices sont en baisse à 102.6 millions de dollars contre 223.5 millions de dollars l'année dernière à la même époque. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 52 cents contre 51 cents attendus, en moyenne, par les analystes. En ce qui concerne l'exercice à venir, Heinz table sur une croissance de ses revenus de l'ordre de 3 à 4% et sur un bénéfice par action compris entre 2.15 et 2.25 dollars.H&R Block clôture la séance en baisse de 4.25% à 42.11 dollars après avoir publié des résultats en hausse pour le quatrième trimestre mais inférieurs aux attentes des analystes. Les revenus sur la période sont en hausse à 1.92 milliard de dollars contre 1.88 milliard il y a un an et 1.99 milliard attendu par les analystes. Les bénéfices sont en hausse à 494.6 millions de dollars contre 463.6 millions de dollars l'année dernière à la même époque. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 2.77 dollars contre 2.83 dollars attendus, en moyenne, par les analystes. Pour ce qui est de l'exercice à venir, la société table sur une croissance de ses revenus de l'ordre de 10 à 15% et de 13 à 18% en ce qui concerne ses bénéfices.Du côté des fortes baisses, on retiendra InterMune, qui plonge de 33.31% à 16.74 dollars. Le laboratoire de biotechnologie a revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'année en cours en raison de la faiblesse des ventes de l'Actimmune. InterMune anticipe désormais un chiffre d'affaires de l'ordre de 145 à 165 millions de dollars contre 170 à 195 millions initialement prévus. Bear Steans en profite pour abaisser sa recommandation sur le titre, passant de "Sur-performer" à "Sous-performer".Sur les changes, le dollar perd un peu de terrain. L'euro finit la séance en hausse à 1.1766 contre 1.1749 la veille. Même tendance pour la devise japonaise, qui clôture la séance à 117.58 yens pour un dollar contre 117.84 mercredi.Sur les marchés obligataires, les taux se détendent une nouvelle fois, profitant du caractère mitigé des chiffres économiques publiés aujourd'hui. Le 2 ans finit la séance à 1.09% contre 1.15% la veille. Le 5 ans se détend à 2.06% contre 2.13% mercredi. Le 10 ans, de son côté, se détend de 5 points de base à 3.16%. Jean-François Vouillot à New-YorkCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :