Wall Street termine en hausse

 |  | 629 mots
Le Dow Jones clôture en hausse de 1.46% à 9 748.31 points. Le Nasdaq Composite s'adjuge 2.62% à 1 932.26 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, gagne 1.52% à 1 046.79 points.Sur le front de l'économie, les commandes de biens durables ont progressé de 0.8% au mois de septembre contre une hausse de 1.3% attendue, en moyenne, par les économistes, qui ont préféré retenir la révision à la hausse du chiffre du mois d'août. Peu après l'ouverture du marché, les opérateurs ont pris connaissance de l'indice de confiance du consommateur, qui est ressorti en forte hausse à 81.1 pour le mois d'octobre contre 77 en septembre et 79.2 attendu par le marché. Enfin, la Réserve Fédérale a laissé ses taux directeurs inchangés et souligne que l'économie américaine est sur le chemin de la reprise mais que l'inflation reste le risque majeur.Du côté des valeurs, on retiendra R.J. Reynolds, qui bondit de 13.23% à 48.97 dollars. Le groupe spécialisé dans les produits du tabac a publié ses résultats trimestriels et a fait état de fortes pertes pour cause de restructuration. Sur la période, le chiffre d'affaires est en baisse de 12.7% à 1.38 milliard de dollars. Les pertes s'établissent à 3.45 milliards de dollars contre un bénéfice de 139 millions de dollars l'année dernière à la même époque. Le groupe a également annoncé qu'il allait racheter les activités aux États-Unis de British American Tobacco pour un montant de 3.2 milliards de dollars payable en actions et en cash. British American Tobacco finit la séance en hausse de 13.03% à 24.89 dollars.Dans le secteur de la biotechnologie, Biogen clôture en hausse de 5.62% à 39.30 dollars. Le laboratoire a publié ses chiffres pour le troisième trimestre. Les revenus sont en hausse de 19% à 342 millions de dollars contre 237 millions de dollars attendus par les analystes. Les bénéfices progressent à 55 millions de dollars contre 42 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 51 cents contre 43 cents attendus par les analystes. Dans le secteur des télécoms, Verizon Communications recule de 0.45% à 33.08 dollars. L'opérateur a publié ses résultats trimestriels. Le chiffre d'affaires est en légère hausse à 17.16 milliards de dollars contre 17.11 milliards de dollars il y a un an. Les bénéfices sont en baisse à 1.79 milliard de dollars contre 4.41 milliards de dollars un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort à 64 cents contre 63 cents attendus par les analystes. Dans le secteur de la défense, Lockheed Martin clôture en baisse de 1.69% à 45.51 dollars. Le constructeur de satellites et d'avions a publié des résultats en baisse mais revoit à la hausse ses perspectives pour 2003 et 2004. Au titre du troisième trimestre, le chiffre d'affaires est en hausse de 23% à 8.1 milliards de dollars grâce à la bonne tenue des ventes d'avions. Les bénéfices reculent à 217 millions de dollars, ou 48 cents par action, contre 290 millions de dollars, ou 64 cents par action, il y a un an. Le fabricant a profité de cette publication pour relever ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2003 entre 31 et 32 milliards de dollars et, pour 2004, entre 33 et 34 milliards de dollars contre, respectivement, 30.5 à 31.5 milliards et 31.5 à 33 milliards initialement prévus. Les analystes tablaient sur 31.17 milliards de revenus pour 2003 et 32.76 milliards pour l'exercice 2004.Sur le marché des changes, le dollar continue de se reprendre. L'euro finit la séance en baisse, sous la barre des 1.17, à 1.1682 contre 1.1737 la veille. La devise japonaise, de son côté, clôture à 108.28 yens pour un dollar contre 108.60 lundi.Sur les marchés obligataires, les taux se détendent. Le rendement du 2 ans se détend à 1.67% contre 1.77% la veille. Le 5 ans clôture à 3.10% contre 3.18% lundi. Le 10 ans, de son côté, se détend de 6 points de base à 4.20%.Jean-François Vouillot à New York Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :