Le CAC gagne 0,4%, l'euro à 1,27 dollar

Le marché parisien a effacé ses gains dans l'après-midi après la publication de la statistique américaine de l'emploi et le passage de l'euro au-dessus de la barre de 1,27 dollar. Mais en fin de séance, la place parisienne s'est reprise dans le sillage de Wall Street. A la clôture, le CAC 40 affiche un gain de 0,4% à 3.624,72 points. Les volumes sont dans la moyenne avec 3,72 milliards d'euros échangés sur le SRD, dont 3,1 milliards sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie prend 0,4% à 4.402 points et, à Francfort, le Dax avance de 0,71% à 4.043 points. Plus forte hausse du SRD, Clarins s'octroie 6,33% à 52,95 euros. Le groupe de cosmétiques a vu son chiffre d'affaires stagner à 889,1 millions d'euros (-0,4%) l'an dernier, la hausse de l'euro ayant freiné la progression des ventes. Pour 2004, Clarins se dit "résolument optimiste" et table sur une croissance d'environ 5% de son chiffre d'affaires à taux de change constant. CAI Cheuvreux a relevé son opinion sur la valeur de "sous-performance" à "surperformance".A l'extrême inverse, Sagem abandonne 4,21% à 89,85 euros. Le groupe d'électronique et de télécommunications a certes annoncé une hausse de 56% de son bénéfice net en 2003, mais la marge d'exploitation a reculé à 4,7% au quatrième trimestre, contre 5,3% au troisième. Deutsche Bank et CAI Cheuvreux ont dégradé le titre d'"achat" à "conserver" pour le premier, et de "surperformance" à "sous-performance" pour le second. Alcatel perd finalement 1,3% à 12,11 euros, le titre ne bénéficiant que modérément des trimestriels d'Ericsson, le premier équipementier mondial de télécoms. Le groupe suédois a dégagé un bénéfice imposable ajusté de 5,5 milliards de couronnes suédoises, plus de deux fois supérieur aux prévisions des analystes. A Stockholm, le titre bondit de 13%. A Paris, le finlandais Nokia s'adjuge 2,46% à 16,68 euros. Parmi les autres technologiques, Cap Gemini gagne 0,59% à 35,61 euros en dépit de la lourde perte de l'américain EDS. Dassault Systèmes avance de 2,54% à 35,08 euros. UBS a relevé sa recommandation sur le titre de l'éditeur de logiciels de "neutre" à "achat" et porté son objectif de cours de 34 à 40 euros.Faurecia a effacé ses gains initiaux et recule désormais de 3,18% à 62,45 euros. L'équipementier automobile a dégagé un bénéfice net de 10,1 millions d'euros en 2003, contre une perte de 59,1 millions en 2002. Le groupe a toutefois annoncé qu'il n'attendait pas de croissance de son chiffre d'affaires cette année. Lagardère cède 0,21% à 47,44 euros. Le groupe de médias a annonce un recul de 5,8% de son chiffre d'affaires 2003 à 12,45 milliards d'euros. L'activité du pôle média baisse de 1,9% à 7,94 milliards, un chiffre inférieur aux attentes. Lagardère confirme néanmoins son objectif de renouer avec un taux de croissance à deux chiffres de son résultat d'exploitation pour l'exercice 2003.Aventis gagne 0,65% à 62,35 euros. Le groupe et son partenaire américain Genta ont annoncé ce matin que la FDA, l'autorité sanitaire américaine, a accordé une revue prioritaire au Genasense, leur traitement contre le cancer. Sanofi-Synthélabo prend de son côté 1,31% à 58,05 euros.Total est stable à 141 euros. Le groupe pétrolier a annoncé une hausse de 2% de son chiffre d'affaires 2003 à 104,65 milliards d'euros. Total précise que cette hausse résulte principalement de celle de 15% du prix du pétrole et du développement des activités. L'impact de ces deux éléments a en grande partie été freiné par la dépréciation de 16% du dollar par rapport à l'euro, ajoute le groupe.AGF abandonne 0,29% à 48,56 euros. Le groupe a enregistré une hausse de 6,7% de son chiffre d'affaires 2003 à 18,27 milliards d'euros. L'activité de la branche assurances affiche une croissance de 7,2% à 16,54 milliards d'euros. A périmètre et taux de change comparables, le chiffre d'affaires global progresse de 5,5% et celui des activités assurance de 5,9%.Enfin, Air France monte de 1,77% à 13,80 euros. Le transporteur français et KLM pourraient recevoir le feu vert de la Commission européenne à leur projet de fusion dès la semaine prochaine, mais les deux transporteurs pourraient devoir faire de nouvelles concessions sur des liaisons secondaires, rapporte Les Echos.Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.