Sarkozy, ministre vedette de l'équipe Raffarin III

 |   |  353  mots
La composition du nouveau gouvernement dirigé par Jean-Pierre Raffarin a été annoncé mercredi en fin de journée. Comme on s'y attendait (lire ci-contre), une place prééminente revient à Nicolas Sarkozy, qui, outre un titre de ministre d'Etat, hérite de l'Economie, des Finances et de l'Industrie. L'ex-ministre de l'Intérieur n'obtient toutefois pas la charge de la Réforme de l'Etat, qui est confiée à Renaud Dutreuil, également en charge de la Fonction publique.François Fillon quitte les Affaires sociales pour l'Education nationale et la Recherche, où il remplace Luc Ferry, remercié. L'Intérieur est repris par Dominique de Villepin, qui reçoit l'aide de Jean-François Coppé, ministre délégué à l'Intérieur, qui conserve par ailleurs ses fonctions de porte-parole du gouvernement. Une grande innovation de cette nouvelle équipe est la création d'un grand ministère de l'Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale. Ce poste ultra-sensible, au vu du désaveu massif infligé par les électeurs dimanche dernier au gouvernement sortant, est confié à Jean-Louis Borloo.Les Affaires étrangères reviennent à Michel Barnier, qui quitte donc ses fonctions de commissaire européen (lire ci-contre). Au ministère de la Santé, Jean-François Mattei paye le prix de la canicule de l'été dernier et s'en va, remplacé par un revenant à ce poste: Philippe Douste-Blazy, le maire de Toulouse.Autre victime de problèmes récents, Jean-Jacques Aillagon quitte la Culture pour n'avoir pas su traiter la question des intermittents du spectacle. Il est remplacé par Renaud Donnedieu de Vabres. Un certain nombre de ministres de poids échappent malgré tout à ce maelström. Parmi les rescapés de Raffarin II figurent ainsi Dominique Perben à la Justice, Michèle Alliot-Marie à la Défense, Gilles de Robien aux Transports et Hervé Gaymard à l'Agriculture.Contrairement à certaines attentes, le nouveau gouvernement n'est pas "resserré": il comprend 43 ministres et secrétaires d'Etat. Il tiendra son premier conseil des ministres vendredi matin à 11 heures. Le président de la République s'exprimera jeudi soir à la télévision. Puis Jean-Pierre Raffarin prononcera à l'Assemblée un discours de politique générale lundi après-midi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :