Légère augmentation du chômage en mars

 |  | 210 mots
Bénéficiant d'une faible visibilité quant à la conjoncture et résolus à redresser leurs marges avant toute chose, les entreprises françaises ne semblent guère décidées à reprendre le chemin des embauches. En mars, le chômage a légèrement progressé de 0,1%, totalisant 2.422.500 personnes, soit 2.500 demandeurs d'emplois supplémentaires, selon les statistiques du ministère de l'Emploi publiées vendredi. Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), calculé différemment, est resté stable à 9,8%. Malgré une croissance revue en hausse sur les deux derniers trimestre de 2003, le marché de l'emploi en France ne paraît pas sur le point de redémarrer. Ceci est d'ailleurs cohérent avec les prévisions de l'Insee qui n'attend pas de rebond des créations d'emplois avant la deuxième partie de 2004. Sur un an, le nombre de chômeurs de catégorie 1 (immédiatement disponibles à la recherche d'un emploi à durée indéterminée et à temps plein), qui sert de baromètre officiel, a progressé de 2,3%. Ce sont les jeunes qui sont les plus affectés par la dégradation du marché du travail: le chômage des moins de 25 ans a grimpé de 1,3% en mars par rapport à février et de 4,8% par rapport à mars 2003.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :