Le front commun affiché par le G7 ne convainc pas les marchés

"Le communiqué du G7 ne change rien": le commentaire, abrupt, de ce stratégiste de Barclays Capital cité par Bloomberg résume assez bien le sentiment des cambistes ce lundi après la tenue en Floride d'un sommet réunissant les grands argentiers des pays les plus riches du monde. A la surprise générale, cette réunion a débouché sur une position commune: le G7 condamne la "volatilité excessive" et les "mouvements désordonnés" des monnaies. Les Etats-Unis et l'Europe sont notamment tombés d'accord pour éviter une trop forte baisse du dollar par rapport à la monnaie européenne (lire ci-contre). Lundi en fin d'après-midi, l'euro reculait néanmoins face au dollar, perdant 0,31% à 1,2667 dollar, par rapport à son cours de vendredi. Malgré ce repli, il semble que sur les marchés existe une volonté de tester la réalité de l'engagement du G7 d'où une certaine nervosité qui a été perceptible durant toute la journée avec un euro qui est monté jusqu'à 1,2764 dollar. Ces hésitations témoignent du fait que les cambistes n'ont pas changé d'opinion quant aux conditions économiques actuelles. Le différentiel de taux d'intérêt entre les Etats-Unis et la zone euro demeure largement en faveur de cette dernière et le dynamisme décevant du marché de l'emploi outre-Atlantique (lire ci-contre) ne permet pas d'anticiper une hausse rapide du loyer de l'argent aux Etats-Unis.Dans ces conditions, nombreux sont les spécialistes à prédire une nouvelle phase de dépréciation du billet vert dans les mois qui viennent. Ceci étant, les marchés devraient se montrer quelque peu hésitants dans les tous prochains jours. En effet, mercredi, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) va prononcer son discours semi annuel devant le Congrès. A cette occasion, Alan Greenspan pourrait donner quelques indications sur le timing du durcissement à venir de la politique monétaire. Mais après ces moments d'hésitation, les spécialistes pronostiquent une reprise de la tendance baissière du dollar, avec un euro qui pourrait se diriger selon les experts de la Société Générale vers le haut d'une fourchette allant de 1,23 à 1,29 dollar.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.