Pause dans l'embellie allemande

 |   |  221  mots
Pas de panique. Tel est en substance le message délivré par l'institut Zew à l'occasion de la publication de son indice menusel mesurant les prévisions de conjoncture en Allemagne du secteur financier pour les six mois à venir. En janvier, cet indicateur s'est inscrit en recul de 0,5 point à 72,9 points. Ce repli est légèrement supérieur aux attentes des économistes qui tablaient en moyenne sur un recul de 0,1 point seulement. Cette baisse peut être imputée à la hausse des cours du pétrole et à la fermeté de la monnaie européenne.C'est la première baisse de l'indice de l'institut de Mannheim depuis octobre 2003. Mais pour le président de l'institut, Wolfgang Franz, l'essentiel est ailleurs. Dans ses commentaires, il relève que "la production industrielle allemande et le volume des commandes ont continué de progresser en dépit de l'appréciation de l'euro face au dollar". Pour Florence Béranger, économiste chez CDC-Ixis, la résistance du Zew est à "mettre au compte de la relativement bonne performance affichée par le marché boursier en Allemagne ces dernières semaines". En effet cet indice est calculé à partir d'un échantillon de quelque 300 analystes et investisseurs institutionnels. Après avoir grimpé de 37% en 2003, le DAX, l'indice vedette de la Bourse de Francfort progresse encore de près de 5% depuis le 1er janvier 2004.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :