Le moral des patrons allemands toujours bien orienté

 |  | 241 mots
Lecture 1 min.
Rien ne semble en mesure d'entamer le moral d'acier des chefs d'entreprises allemands. En janvier, pour le neuvième mois consécutif, l'indice Ifo mesurant la confiance des milieux d'affaires outre-Rhin affiche une hausse. Cette progression est même supérieure aux attentes des économistes. Ces derniers, sondés par Reuters, tablaient sur un indice à 97 et il s'est finalement établi à 97,4, soit son plus haut niveau depuis janvier 2001. L'institut d'études économiques munichois, qui interroge quelque 7.000 entreprises tous les mois, souligne que la hausse de janvier est "uniquement due à une évaluation plus favorable de la situation économique actuelle". "Le climat des affaires a été en grande partie soutenu par le secteur manufacturier mais aussi, dans une moindre mesure, par le secteur de la construction", ajoute son président, Hans-Werner Sinn.Cette progression de la composante sur la situation actuelle - passée de 83,3 à 84,3 - montre donc que l'économie allemande remonte la pente en ce début d'année. Ceci étant, il est important de noter que, à l'inverse, la composante relative aux attentes des patrons marque sa première pause depuis huit mois. On peut sans doute y voir d'une part, les effets d'une certaine déception après la décision des pouvoirs publics de procéder à des réductions d'impôts moins importantes que prévu. Par ailleurs, l'appréciation de l'euro, si elle n'a pour l'instant que peu d'incidence sur l'activité, suscite sans doute quelques inquiétudes pour l'avenir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :