Pas d'amélioration pour l'emploi en Allemagne

 |  | 272 mots
Moins anémique que l'an passé, la croissance allemande reste cependant toujours trop faible pour doper le marché du travail. Les chiffres de l'emploi outre-Rhin témoignent de ces difficultés. En mai, le nombre de demandeurs d'emploi en données corrigées des variations saisonnières (CVS) a augmenté de 9.000 personnes à 4,376 millions. Un signe positif néanmoins, la dégradation du marché de l'emploi semble se ralentir puisqu'en avril ce sont 23.000 chômeurs supplémentaires qui avaient été enregistrés et 43.000 en mars. Le taux de chômage (CVS) reste quant à lui inchangé à 10,5%. Ces chiffres demeurent préoccupants dans la mesure où ils ne permettent pas d'espérer une reprise notable de la consommation des ménages. Ce moteur manque cruellement à une économie allemande dont le seul carburant est pour l'instant le commerce extérieur. De fait, les destructions d'emplois se poursuivent en Allemagne avec 33.000 encore en mars, en données CVS, selon des statistiques également publiées mardi, après 20.000 en février et 16.000 en janvier. Pour Laure Maillard, économiste chez CDC Ixis, ceci reflète la principale faiblesse de la première économie de la zone euro, à savoir "l'incapacité du secteur des services à créer des emplois au moment où le secteur industriel doit procéder à des ajustements pour rester compétitif dans l'environnement international".En chiffres bruts, même s'ils sont jugés moins significatifs par les économistes, le nombre de demandeurs d'emploi a pour sa part baissé de 150.200 personnes à 4,293 millions, a précisé l'Agence pour l'emploi. Toutefois, elle précise également que cette amélioration est "principalement due à la reprise printanière" traditionnelle du marché de l'emploi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :