Le prix des puces pèse sur les marges de Dell

 |  | 268 mots
Des champions, on attend toujours qu'ils surprennent. C'est l'amère leçon que doit méditer Dell. Le premier fabricant mondial d'ordinateurs vient de présenter des résultats trimestriels tout à fait conformes aux attentes du marché et pourtant, vendredi à Wall Street, l'action a reculé de 3%.Au premier trimestre, Dell a enregistré une hausse de 22% de son bénéfice net à 731 millions de dollars, soit un bénéfice net par action de 28 cents tout à fait en ligne avec ses prévisions dévoilées en avril. Sur la même période, les ventes du groupe ont augmenté de 21% à 11,5 milliards de dollars, une performance cette fois supérieure aux 11,4 milliards attendus. Et c'est là que la bât blesse pour les analystes. En effet, si Dell a bien dépassé de 100 millions de dollars ses prévisions de ventes, cette performance ne se ressent pas sur son résultat. Au contraire, la marge brute du groupe s'érode. Elle est tombée à 18%, soit un recul de 0,3 point par rapport à la même période de 2003. Ceci s'explique, selon Jim Schneider, directeur financier de Dell, par des coûts plus importants sur les mémoires pour ordinateurs. Certains analystes évoquent une autre raison pour expliquer l'érosion des marges de Dell: les ventes ont été tirées par le succès de produits moins rentables que sont les imprimantes, les produits périphériques ou les logiciels.Pour la suite de l'exercice, Dell table au second trimestre sur une croissance de 20% de son chiffre d'affaires à 11,7 milliards de dollars, et sur un bénéfice par action de 29 cents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :