Le cours de NTT DoCoMo chute suite à ses prévisions

NTT DoCoMo joue du chaud et du froid. Tout en annonçant de bons résultats pour son exercice 2003/2004, qui s'est achevé fin mars, le numéro un japonais de la téléphonie mobile a prévenu que ses ventes et son bénéfice d'exploitation seront en baisse pour l'année en cours. Une première depuis la naissance de l'entreprise, qui l'attribue principalement à la hausse des subventions accordées aux clients et à la réduction de ses tarifs.Les ventes 2003/2004 ont progressé de 4.810 milliards de yens (36,13 milliards d'euros) à 5.050 milliards, tandis que le bénéfice net a plus que triplé, de 212,5 milliards de yens à 650 milliards. Seul ce dernier devrait poursuivre ses bonnes performances: le groupe attend une hausse de 16% à 751 milliards de yens en 2004/2005. "Nous attendons un déclin du bénéfice d'exploitation et des ventes cette année", explique Keiji Tachikawa, le directeur exécutif de NTT DoCoMo. Les ventes devraient se rétracter de 2,5% à 4.920 milliards de yens en 2004/2005 et le bénéfice d'exploitation passer de 1.100 milliards de yens à 830 milliards.Keiji Tachikawa s'attend néanmoins à une reprise du bénéfice d'exploitation une fois que les utilisateurs se seront déplacés vers la norme 3G de l'opérateur, appelée FOMA. Si pour le moment NTT DoCoMo détient 57% des parts de marché de la téléphonie mobile avec ses 45,9 millions d'abonnés, ses inscrits à sa norme FOMA ne sont que 3,05 millions (malgré une progression de 50% en mars). Il espère posséder 10,6 millions d'abonnés à la fin du mois de mars 2005.Une telle croissance le laisserait néanmoins bien loin de son concurrent sur le secteur, KDDI, dont le nombre d'abonnés à la 3G s'élève à 17 millions, soit 80% du total de ses abonnés. KDDI a d'ailleurs enregistré pour la première fois une progression du nombre de ses abonnés supérieure à celle de NTT DoCoMo sur l'exercice écoulé.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.