Grandes manoeuvres autour d'AT&T Wireless

Les Etats-Unis vont-ils être le théâtre d'une nouvelle grande bataille dans les télécoms? Enjeu de la dispute annoncée: AT&T Wireless, le 3ème opérateur de téléphonie mobile outre-Atlantique. Ces dernières semaines, la presse américaine s'est faite l'écho de l'intérêt que suscitait la firme de Redmond, citant notamment parmi les prétendants l'américain Cingular. Selon le Wall Street Journal, les choses semblent se préciser. Cingular, deuxième opérateur américain de téléphonie mobile, aurait transmis une offre au conseil d'administration d'AT&T Wireless, tout comme le japonais NTT DoCoMo, premier actionnaire de AT&T Wireless avec 17% du capital. Ces offres auraient été examinées par le conseil sans que ce dernier n'entre véritablement dans le détail de leur contenu.Toujours selon le quotidien américain des affaires, l'offre de Cingular serait de 11 dollars par action AT&T Wireless, soit une prime de près de 25% par rapport au cours moyen du titre depuis le début de l'année. Cette proposition valoriserait AT&T à 29,8 milliards de dollars. Le coût d'un rachat serait évidemment moins important pour NTT DoCoMo, vu sa participation dans le capital. Selon le Wall Street Journal, parallèlement à son offre, le groupe japonais aurait concocté un certain nombre de scénarios alternatifs au cas où une autre entreprise parviendrait à prendre le contrôle d'AT&T Wireless.A l'heure actuelle, aucune discussion formelle n'a été engagée avec les prétendants. Le Wall Street Journal indique par ailleurs qu'outre Cingular et NTT DoCoMo, deux autres opérateurs, qui n'ont pour l'instant fait aucune offre, pourraient être intéressés par le dossier. Il s'agirait de l'américain Nextel et du britannique Vodafone.Si AT&T Wireless suscite autant de convoitises, c'est sans doute en raison de la composition de son portefeuille de clients. Avant tout professionnelle, cette clientèle serait plus disposée à dépenser pour ses communications que des consommateurs individuels. De plus, AT&T Wireless est une marque connue. Pour Cingular, ce rapprochement lui permettrait de se positionner comme le premier opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis. Quant à NTT DoCoMo et Vodafone, cette acquisition leur offrirait la possibilité d'élargir leur couverture internationale.En début de séance, le titre gagnait 2,02% à 10,60 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.