Intel plus optimiste sur ses ventes

Intel repart à la hausse. Après une mauvaise année, durant laquelle des erreurs tarifaires ont poussé certains de ses clients dans les bras de ses concurrents, le numéro un mondial des microprocesseurs a recadré ses attentes de chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre 2004, qui s'achève le 26 juin, dans le haut de sa fourchette initiale.Au mois d'avril, Intel avait annoncé des ventes entre 7,6 et 8,2 milliards de dollars ; elles devraient finalement se situer entre 8 et 8,2 milliards. Lors du deuxième trimestre 2003, le groupe avait enregistré des ventes de 6,82 milliards de dollars. Par ailleurs, la marge brute devrait s'inscrire "entre 60% et 61%", les attentes se situant jusqu'alors à "60% plus ou moins deux points"."C'est le premier trimestre où nous verrons les ventes de mémoires flash grimper", a expliqué Andy Bryant, le directeur financier du groupe américain. Si les opérations de la division Architecture - dans laquelle sont notamment intégrées les ventes de puces pour ordinateurs - devraient comme prévu être meilleures que l'an dernier, c'est la division Communication qui réalise la bonne surprise: les mémoires flash, utilisées notamment dans les ordinateurs portables et les mobiles et qui permettent de préserver des données une fois l'ordinateur éteint, ont été portées par la forte progression du secteur de la téléphonie mobile.Cette nouvelle a surpris les analystes, qui misaient plutôt sur un chiffre d'affaires aux alentours de 7,9 milliards de dollars. Vendredi à New York, le titre a gagné 2,66% à 28,14 dollars, après avoir perdu 2,14% la veille. Depuis le début de l'année, l'action Intel a perdu 12,20%. Sur douze mois, elle a malgré tout gagné près de 30%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.