Nintendo mise sur ses deux futures consoles

 |   |  300  mots
"Notre future console ne sera pas une continuité mais plutôt quelque chose d'entièrement différent de la GameCube". Le directeur général de Nintendo, Yoshiro Mori, ne fait pas dans la demi-mesure. Il affirme que le futur produit de son groupe, auquel le nom de code "Révolution" a été attribué, changera la manière dont les gens jouent aux jeux sur console, assis devant leur écran, une manette de contrôle à la main. Sans pourtant rien laisser filtrer de ce que cela pourrait signifier. Yoshiro Mori espère que cette console pourra être dévoilée l'an prochain à l'ouverture du salon E3 de Los Angeles 2005. Pour ce faire, Nintendo va accroître cette année ses dépenses en recherche et développement de 27% par rapport aux 20 milliards de yens (147,44 millions d'euros) utilisés lors de l'exercice précédent, clos fin mars.Cette vague d'optimisme fait suite à l'annonce jeudi par le groupe qu'il pourrait doubler son bénéfice annuel par rapport au dernier exercice. Le leader mondial de la console de jeux portable espère bien s'accrocher à ses 95% de parts dans le secteur avec la sortie de sa console DS. Le cours de l'action s'est ainsi envolé de plus de 6,3% à la Bourse de Tokyo avant de redescendre et clôturer avec un gain de 3,55%.Présentée au salon E3 de ce mois-ci, la console portable DS dispose de deux écrans à cristaux liquides de 7,6 cms. Nintendo compte en vendre 3,5 millions cette année mais Yoshiro Mori assure que ce chiffre ne représente pas une limite: "si elle est bien reçue par les consommateurs, il n'est pas impensable que les ventes puissent s'élever à 10 ou 15 millions cette année". Elle sera disponible au Japon et aux Etats-Unis avant la fin de l'année 2004.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :