Forte croissance des résultats de Vodafone

 |  | 418 mots
Vodafone poursuit son chemin. La progression de ses résultats continue au rythme attendu par les analystes. Le chiffre d'affaires de son exercice 2003/2004, clos le 31 mars, a ainsi progressé de 10% à 33,56 milliards de livres (50,11 milliards d'euros) et son Ebitda de 13% à 12,64 milliards de livres, permettant ainsi au groupe d'accroître sa trésorerie nette de 65%, à 8,5 milliards de livres. Les investisseurs s'attendaient à des ventes de 33,4 milliards de livres et à un Ebitda de 12,79 milliards. Le groupe a gagné 13,7 millions d'abonnés dans le monde sur l'exercice 2003/2004, pour atteindre un total de 133,4 millions. Le président du numéro un mondial de la téléphonie mobile en termes de chiffre d'affaires, Arun Sarin, peine néanmoins à trouver une direction au développement des activités de son groupe. En début d'année, il avait déclaré miser sur les Etats-Unis, la France et l'Europe de l'Est. En février, Vodafone a pourtant échoué dans sa tentative de rachat d'AT&T Wireless, finalement enlevé par Cingular. Le groupe a donc dû annoncer sa volonté de recentrer ses activités sur Verizon Wireless, dont il détient 44,4%. En France, Arun Sarin avait ouvertement déclaré "n'être intéressé que par SFR", dont il détient 44% des parts. Les déclarations ces dernières semaines de Jean-René Fourtou, le président de Vivendi Universal, affirmant son refus de vendre sa filiale la plus rentable pourraient mettre un deuxième coup d'arrêt aux ambitions britanniques. La Pologne, où Vodafone détient 20% de Polkomtel, pourrait donc être le cadre de sa prochaine opération: le groupe y accroîtrait sa participation. Un geste dans la continuité de sa stratégie menée depuis plusieurs mois pour contrôler en quasi-totalité le capital de ses filiales et harmoniser sa politique commerciale dans le monde. Cette opération est estimée à 12 milliards de dollars. Vodafone a par ailleurs profité de la publication de ses résultats pour annoncer le lancement de ses services de téléphonie mobile de troisième génération en Espagne (lire ci-contre).Pour calmer les investisseurs, déçus par la défaite américaine et le coûts de la politique d'expansion du groupe, Arun Sarin a aujourd'hui annoncé le rachat d'actions pour 3 milliards de livres. Depuis novembre, il a déjà racheté pour 1,1 milliard de livres d'actions. L'opérateur versera également un dividende de 2,0315 pence à ses actionnaires, un chiffre en hausse de 20% par rapport à l'exercice passé.A la clôture de la Bourse de Londres, l'action perd 5,49% à 128,07 pence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :