Vodafone confirme son intérêt pour ATT Wireless

Vodafone sort du bois. Souvent cité dans la presse ces dernières semaines comme candidat à la reprise de l'américain ATT Wireless, numéro trois du marché du mobile aux Etats-Unis, le groupe britannique a confirmé pour la première fois officiellement ce matin son intérêt.Dans un communiqué extrêmement concis, Vodafone affirme "qu'il continue de surveiller l'évolution du marché américain et qu'il cherche à déterminer si une éventuelle transaction avec ATT Wireless servirait les intérêts de ses actionnaires". ATT Wireless, valorisé environ 30 milliards de dollars et dont le japonais NTT DoCoMo détient 16%, a fixé au 13 février la date limite pour recevoir des offres de rachat. Pour l'instant, seul l'Américain Cingular aurait fait une offre formelle.Selon des informations diffusées la semaine dernière par la chaîne américaine CNBC, Vodafone pourrait se désengager de Verizon Wireless, dont il détient 45%, afin de pouvoir faire une offre sur ATT Wireless. Si ATT Wireless suscite autant de convoitises, c'est sans doute en raison de la composition de son portefeuille de clients. Avant tout professionnelle, cette clientèle serait plus disposée à dépenser pour ses communications que des consommateurs individuels. De plus, ATT Wireless est une marque connue. Pour Cingular, ce rapprochement lui permettrait de se positionner comme le premier opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis. A Londres, le titre Vodafone gagne 0,74% en clôture. Pour sa part, l'action ATT Wireless progressait à la mi-journée à Wall Street de 1,62%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.