Premier bénéfice trimestriel depuis 2000 pour Alcatel

Alcatel retrouve le sourire. Pour la première fois depuis 2000, le plus important fabricant mondial d'équipement Internet haut-débit a enregistré un bénéfice net trimestriel. Celui-ci est en forte augmentation par rapport au premier trimestre 2003: 134 millions d'euros contre une perte de 461 millions. Les analystes s'attendaient à un bénéfice aux alentours de 30 milliards d'euros.Le PDG de l'entreprise, Serge Tchuruk, s'en félicite évidemment. "Nous pensons que le premier trimestre est un tournant. Le déclin connu depuis des années s'est interrompu et l'avenir est envisagé avec plus d'optimisme. Notre objectif est de repositionner l'entreprise vers la croissance". "Avec l'arrêt de la chute des ventes, les marges peuvent maintenant bénéficier des intenses efforts de restructuration que nous avons menés. Il est encourageant de constater qu'au cours de ce trimestre habituellement faible, nous générons un résultat opérationnel positif dans tous les segments et que notre résultat par action est à nouveau positif", a-t-il souligné. En quatre ans, les effectifs ont effectivement été réduit de moitié à 60.000 employés.Le chiffre d'affaires global, ainsi que celui des activités de Communications mobiles et de Communications fixes, est pourtant en baisse. Celle-ci est de 3,1% à 2,74 milliards d'euros. Le directeur financier d'Alcatel Jean-Pascal Beaufret prévoit une hausse des ventes proches de 10% pour le prochain trimestre et de 5 à 10% pour l'année 2004. Le résultats d'exploitation passe également en positif: un bénéfice de 80 millions d'euros après une perte de 150 millions il y a un an. Les analystes s'avéraient là encore moins optimistes: ils prévoyaient un bénéfice aux alentours de 31 millions d'euros.Le groupe mise sur l'Internet haut-débit et l'Internet sans fil pour relancer sa croissance. L'annonce de 100 millions d'euros d'investissement dans les lignes haut-débit faite par France Telecom, l'un des principaux clients d'Alcatel, confirme cette tendance. Parallèlement à ce secteur, le lancement de la télévision par Internet, les appels vocaux à travers le net et les demandes pour les lignes ADSL devraient faire progresser les demandes pour ses produits. Enfin, dernier secteur stratégique: la téléphonie mobile. Le lancement effectif de la troisième génération lui permettent d'espérer de nouveaux contrats, notamment en Europe et en Chine.Malgré les bons chiffres publiés par Alcatel, le titre accuse vendre en clôture une sévère chute: -4,31% à 12,43 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.