La guerre de succession fait des victimes chez Viacom

La guerre de succession est décidément entamée chez Viacom. Après le numéro deux du groupe Mel Karmazin mardi, c'est au tour du président de Viacom Entertainment Group, Jonathan Dolgen, de surprendre tout son monde en donnant sa démission. Il dirigeait depuis dix ans la division divertissement du groupe qui incluait Paramount Pictures (cinéma), Paramount TV, les parcs Paramount mais aussi les éditions Simon and Schuster.Candidat potentiel à la succession du président et principal actionnaire Sumner Redstone, surtout après le départ de Mel Karmazin, il a vraisemblablement perçu comme un affront l'attribution des fonctions de ce dernier à deux autres patrons de division, Leslie Moonves (réseau TV hertzien CBS) et Tom Freston (chaînes câblées musicales MTV). Ce que confirme le communiqué annonçant son départ : "A cause des changements annoncés récemment dans l'organisation de la direction, le temps était venu pour moi de m'écarter." Le départ de Mel Karmazin mardi avait déjà créé la surprise, à un moment où les tensions entre lui et le numéro un de Viacom semblaient s'être affaiblies: il venait de signer au mois de janvier un nouveau contrat de trois ans. Sumner Redstone s'est pourtant défendu d'avoir réclamé la démission de son numéro deux. "Personne n'a demandé la démission de Mel. Il y a deux semaines, il a dit à l'un de nos responsables qu'il était frustré par les performances du titre en Bourse. C'était la première fois que je l'entendais parler de démission." Pourtant, depuis le début de la collaboration entre les deux hommes, les tensions se sont multipliées, si bien que les analystes se demandaient comment elle parvenait à se poursuivre.Désormais, la voie est donc tracée pour les deux hommes nommés par Sumner Redstone. "Il est très vraisemblable que l'un des deux devienne mon successeur", a assuré celui-ci, après avoir révélé qu'il laisserait son poste dans trois ans. Il a également rejeté la possible nomination de sa fille. Les deux hommes ont donc trois années pour préparer leur arrivée à la tête du deuxième groupe de médias du monde, derrière Time Warner.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.