Titus Interactive en redressement judiciaire

Après Kalisto, Cryo et bien d'autres, Titus Interactive pourrait bien être la nouvelle victime du jeu de massacre dont le secteur du jeu vidéo est le théâtre. L'éditeur et distributeur français de logiciels de jeux et trois de ses filiales ont été placés en redressement judiciaire par le tribunal de Commerce de Meaux. Les sociétés concernées sont la holding du groupe Titus Interactive, cotée au nouveau marché, et les filiales à 100% de la holding ou du groupe Sofra Jeux SARL, GIE Titus Interactive et Avalon France (distribution). "Les quatre entités bénéficient d'une période d'observation jusqu'au 6 septembre 2004 et le tribunal a mandaté Maître Contant en qualité d'administrateur judiciaire pendant la période de redressement", précise le groupe dans un communiqué qui indique que la cotation des titres Titus Interactive à la Bourse de Paris est suspendue jusqu'à nouvel ordre. Lors de sa dernière cotation le titre Titus Interactive ne valait plus que 0,16 euro. Cela fait plusieurs mois que Titus Interactive est englué dans les difficultés. Pour les neuf premiers mois de l'exercice en cours clos à fin juin, les ventes sont tombées à 13,9 millions d'euros. Lors du précédent exercice 2002-2003 (clos en juin), le groupe accusait une perte de 103,5 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 46,5 millions d'euros. Dans ces conditions, la direction du groupe, engagée dans une lutte pour la survie, avait décidé en fin d'année dernière de mettre en redressement judiciaire son studio de développement français et de fermer Eye One AS, son studio norvégien. Quant à la période qui s'ouvre, les dirigeants de Titus entendent la mettre à profit "pour poursuivre les négociations sur la vente possible d'actifs du groupe et des autres entreprises détenues". Titus Interactive détient notamment l'éditeur de jeux vidéo américain Interplay Entertainment. Cette filiale a signé en 2003 un retour à la rentabilité grâce notamment au succès du lancement du jeu Baldur's Gate: Dark Alliance II.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.