Viacom va enfin céder sa branche de location vidéo

 |  | 307 mots
Lecture 1 min.
Viacom parviendra-t-il à son objectif? Le groupe de médias américain a annoncé qu'il envisageait de donner son indépendance à la chaîne de location vidéo Blockbuster, dont il détient encore 81%. Dans cette hypothèse, Blockbuster procèderait au versement d'un dividende spécial, y compris aux actionnaires de Viacom, une opération qui serait défiscalisée. Toutefois, le groupe indique qu'il n'exclut pas d'étudier d'autres hypothèses. L'annonce n'est pas une surprise. Viacom parle depuis 1999 de céder Blockbuster. En effet, le désengagement de la branche de location vidéo était l'une des contreparties au rachat du réseau de télévision CBS. Ce désengagement de Blockbuster n'est pas sans incidence dans les comptes de Viacom: il en a coûté une charge de dépréciation d'actif de presque 1,3 milliard de dollars au quatrième trimestre. La perte trimestrielle est donc de 385,4 millions de dollars, soit 22 cents par action, contre un gain de 652 millions de dollars l'an passé.Si l'on exclut ces charges, le groupe a publié un bénéfice de 36 cents par action, en ligne avec les prévisions des analystes. Le chiffre d'affaires a augmenté de 11% à 7,5 milliards de dollars, tiré par la croissance à deux chiffres de ses chaînes câblées (MTV, VH1, Nickelodeon, etc) et de sa division divertissement (studios Paramount, éditeur Simon and Schuster). Sur l'ensemble de l'exercice, les ventes ont augmenté de 8% à 26,58 milliards de dollars, tandis que le bénéfice net a quasiment doublé à 1,42 milliard de dollars. Pour 2004, le groupe mise sur une croissance comprise entre 5 et 7% de ses ventes et sur un bénéfice en hausse de 13 à 15%, une estimation qui ne tient pas compte de la charge occasionnée par Blockbuster. A New York, le titre gagne 1,34% une heure et demi après l'ouverture des marchés, à 40,93 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :