Infogrames renoue avec les bénéfices

 |  | 344 mots
Lecture 2 min.
Infogrames retrouve le chemin des bénéfices. Sur les neuf premiers mois de son exercice, l'éditeur de jeux vidéo est parvenu à dégager un résultat net positif de 1,7 million d'euros, contre une perte de 49 millions d'euros un an plus tôt. A cela deux raisons principales. D'abord, le groupe a profité de l'incidence de l'offre publique lancée l'an passé sur ses Océane afin d'allonger la maturité de sa dette. Ensuite, il a bénéficié de la comptabilisation d'une plus-value de 23,7 millions d'euros retirée de la vente d'actions de sa filiale américaine Atari Inc.Si l'on ajoute à cela le résultat d'exploitation qui progresse de 43% à 28,2 millions d'euros, Infogrames devrait parvenir à atténuer la déception liée l'avertissement de la semaine passée. Annonçant le report de la sortie d'un jeu très attendu, "Driv3r", le groupe lyonnais avait ajusté à la baisse ses attentes de chiffre d'affaires et de résultat pour sa filiale américaine, Atari Inc. Infogrames avait aussi profité de l'occasion pour préciser que son propre résultat d'exploitation et son chiffre d'affaires à neuf mois seraient respectivement supérieurs à 25 millions et 590 millions d'euros.Aujourd'hui, Infogrames peut se vanter d'avoir atteint ses objectifs. Il n'en reste pas moins que le chiffre d'affaires a plongé de 21% à 595,5 millions d'euros. Si l'effet dollar a logiquement pesé (à taux constants les ventes se montent à 664,7 millions d'euros), Bruno Bonnell, le président du groupe, a également mis en cause des ventes de Noël, moins bonnes qu'attendu.Côté perspectives, le groupe n'a pas chiffré le niveau de ventes attendu sur le trimestre (janvier-mars) qui va clore son exercice 2003/2004. En revanche, on sait depuis son récent avertissement que ces trois derniers mois devraient peser sur la rentabilité, Infogrames ne visant qu'un résultat d'exploitation à l'équilibre sur l'ensemble de l'exercice. Enfin, pour ce qui est de l'exercice 2004/2005, la prudence est de mise. Bruno Bonnel pronostique un chiffre d'affaires en ligne avec l'évolution du marché, c'est-à-dire stable.En fin de séance, l'action progresse de 4,49%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :