Première baisse de la semaine

Le CAC 40 termine sur un repli de 0,69% à 3.733,28 points. Déjà en petite forme ce matin, la Bourse de Paris a accentué ses pertes en fin d'après-midi, après une dépêche Reuters annonçant la découverte d'un cas de grippe du poulet au Texas. Si le cas est avéré, il s'agirait du quatrième état américain contaminé, faisant craindre une épidémie de plus grande ampleur. D'où la crainte des marchés financiers. En quelques minutes, les indices mondiaux ont décroché peu après 16h30, le CAC perdant jusqu'à 1%. A New York, au moment où Paris fermait, le Dow Jones reculait de 0,34% à 10.628 points et le Nasdaq de 0,57% à 2.034 points. A Londres, le Footsie s'effrite de 0,01% à 4.515 points et, à Francfort, le Dax chute de 1,65% à 4.703 points. La volatilité des marchés a été renforcée par l'expiration des échéances mensuelles sur le Footsie, le Dax et les indices Stoxx.La correction se poursuit pour l'euro qui tombe à 1,2559 dollar. Le billet vert a regagné plus de 2,8% par rapport au plancher historique de 1,2930 touché mercredi. Sur le plan économique, les prix à la consommation ont augmenté de 0,5% en janvier aux Etats-Unis, après une hausse de 0,2% en décembre. Sur un an, le taux d'inflation ressort à 1,9%. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,3% le mois dernier. La progression de janvier provient essentiellement de l'augmentation de 4,7% des prix de l'énergie, la plus forte depuis le début de la guerre en Irak. Hors alimentation et énergie, les prix se sont renchéris de 0,2%, après une hausse de 0,1% le mois précédent, faisant ressortir une progression de 1,1% en glissement annuel. En Europe, la France a enregistré une croissance de 0,4% de son produit intérieur brut au quatrième trimestre 2003, soit une hausse de 0,2% sur l'ensemble de l'année.La remontée du dollar soutient de nombreuses valeurs. En tête du CAC 40, Pernod-Ricard prend 1,66% à 97,70 euros. Arcelor progresse de 1,63% à 14,99 euros. Morgan Stanley a relevé son objectif de cours sur le titre du sidérurgiste, ainsi que ses estimations de bénéfice pour 2004 et 2005. Total poursuit sa progression (+1,32% à 146,10 euros), au lendemain de la publication des résultats annuels. Sur le SRD, Technip progresse de 2,05% à 104,60 euros. Le groupe para-pétrolier dit avoir remporté un contrat de 260 millions d'euros auprès de Total pour augmenter les capacités de conversion de la raffinerie de Gonfreville, en Normandie.Schneider gagne 0,37% à 54,55 euros. Le fabricant de matériel électrique a dégagé un bénéfice net de 433 millions d'euros l'an dernier, en hausse de 2,6% par rapport à 2002. Le chiffre d'affaires recule de 3,1% à 8,78 milliards d'euros. Pour l'exercice 2004, Schneider confirme attendre une croissance de 8 à 10% de son chiffre d'affaires en données courantes. Le groupe ajoute que son conseil d'administration a approuvé le lancement d'un programme de rachat d'actions en 2004 dans la limite de 5% de son capital. Par ailleurs, Schneider dispose d'un trésor de guerre de 3 à 5 milliards d'euros pour procéder à des acquisitions dans les 3 à 5 ans à venir.L'Oréal cède 1,23% à 68,10 euros après une hausse de près de 5% sur la semaine. Le leader mondial des cosmétiques a annoncé une croissance de 16,7%, à 1,49 milliard d'euros, de son bénéfice net l'an dernier. Le groupe propose un dividende de 0,73 euro, en hausse de 14,1%, et mise sur une accélération de la croissance interne de son chiffre d'affaires cette année. En revanche, le groupe n'a pas formulé d'objectif concernant ses résultats comme il en a l'habitude. D'où la déception des investisseurs. Par ailleurs, L'Oréal a confirmé qu'il conserverait une participation dans le nouvel ensemble Sanofi-Aventis, si l'OPE de Sanofi-Synthélabo aboutit.Troisième séance de correction pour Alstom. L'action du fabricant d'équipements, de transport et d'énergie chute de 5,99% à 2,04 euro après le changement de recommandation de la Deutsche Bank. Repassé à l'achat sur la valeur, le 20 janvier, Andrew Carter a décidé de se replier à conserver, après la forte hausse de l'action. Les avis de l'analyste en charge d'Alstom à la Deutsche Bank sont très suivis. Il est l'un des premiers à avoir pointé du doigt les difficultés du fabricant de trains et de turbines à gaz. Par ailleurs, Heinrich von Pierer, le président du directoire de Siemens, a indiqué dans un entretien aux Echos qu'il n'était pas sur le point de racheter son concurrent, et qu'il se refusait "à exercer une quelconque pression" sur Alstom.Alcatel perd 3,01% à 12,58 euros. Outre le recul du Nasdaq, le titre pâtit d'un article des Echos selon lequel le groupe serait en désaccord avec l'italien Finmeccanica dans les négociation en cours pour fusionner leurs activités dans les satellites. STMicroelectronics lâche 2,22% à 21,18 euros dans le sillage de la baisse de 1,48% de l'indice des semi-conducteurs de Philadelphie. Par ailleurs, la Semiconductor Equipment and Material International (SEMI) a annoncé que le ratio commandes sur livraisons avait reculé à 1,18 en janvier en Amérique du Nord, contre 1,23 en décembre.Enfin, Carrefour baisse de 2,38% à 43,06 euros, la spéculation sur une éventuelle OPA de la part de l'américain Wal-Mart se dégonfle. De son côté, Casino se replie de 2,01% à 80,50 euros.Olivier PinaudCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.