HVB prête à recourir massivement au marché en vue d'un futur mariage

La perspective d'une augmentation de capital de HVB se précise. Les rumeurs autour de la deuxième banque allemande circulent depuis plusieurs semaines, mais ce sont cette fois pas moins de quatre quotidiens qui, outre-Rhin, lancent à nouveau l'idée. Selon ces sources, HVB mettrait à profit la présentation de ses résultats annuels jeudi pour lancer une émission d'actions qui pourrait être compris entre 2,5 et 3 milliards d'euros. Un montant presque deux fois plus élevé que ce qu'on croyait jusqu'ici. Selon la source citée par les quotidiens allemands, cette augmentation de capital aurait pour ambition de "nettoyer" les comptes de la banque bavaroise, encombrés par les dépréciations de ses participations dans Allianz et Munich Re. Ces moins-values pourraient avoir atteint 1,5 milliard d'euros, de l'aveu même de HVB en novembre dernier. Mais un simple "dépoussiérage" ne suffira sans doute pas. Standard & Poor's a en effet récemment mis en garde l'établissement contre une possible dégradation de sa note s'il ne renforçait pas ses fonds propres. Comme Munich Re l'été dernier, le groupe bavarois pourrait donc être contraint par les agences de notation de lancer une émission d'actions plus importante que prévu. Evidemment, après les 4 milliards d'euros de cessions réalisées par le président de HVB Dieter Rampl, cette augmentation de capital est aussi une façon de rendre la mariée plus belle. Car, cela ne fait de doutes pour personnes, HVB est disponible pour un mariage. Comme d'ailleurs la banque de Francfort Commerzbank qui, l'an dernier, a également levé 2,3 milliards d'euros sur les marchés. Du coup, les rumeurs de fusion entre les deux banques repartent de plus belle. Dieter Rampl s'est dit ouvert à une fusion de ce type et le Financial Times Deutschland indique que les deux établissements pourraient reprendre des discussions dans les semaines à venir. En clôture mardi, l'action HVB perdait 2,57% et le titre Commerzbank 1,01%. Première consolidation dans la banque allemandeComme prévu, la Commerzbank a annoncé ce matin qu'elle rachetait la Schmidtbank pour 60 millions d'euros. Cette petite banque bavaroise gère annuellement 2,6 milliards d'euros. Sa clientèle est en partie une clientèle de particuliers de la région de Hof, près de la frontière tchèque, et de PME locales. Elle est l'exemple même de ces petits établissements si nombreux outre-Rhin qui sont amenés, de l'avis général, à disparaître dans le phénomène de concentration du secteur.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.