Siemens affirme sa rentabilité malgré l'euro fort

Siemens profite à plein de la reprise dans les télécoms. Le conglomérat allemand a annoncé une progression de son bénéfice net pour le premier trimestre de son exercice (clos fin décembre) à 726 millions d'euros, soit une hausse de 39% sur un an. C'est beaucoup plus que ce qu'attendait le consensus des analystes calculé par Bloomberg, qui prévoyait un bénéfice net de 650 millions d'euros. Cette performance est d'autant plus remarquable qu'elle s'est réalisée dans un contexte commercial morose. Le chiffre d'affaires du groupe a en effet reculé de 3% à 18,33 milliards d'euros, en dessous des estimations moyennes des analystes qui se situaient à 18,75 milliards d'euros. Certes, l'effet devise a joué négativement, mais hors taux de change, les ventes du groupe ne progressent guère: +2% seulement. Ce sont donc principalement les réductions de coûts et l'amélioration de la productivité qui ont permis aux bénéfices de continuer à progresser à un rythme soutenu. Mais ces bons résultats sont également soutenus par le retour à la croissance de sa division de téléphonie mobile (ICM). Cette dernière affiche en effet un bénéfice opérationnel de 123 millions d'euros, soit 108% de plus qu'il y a un an. Les bonnes ventes de portables, notamment de SL55, expliquent évidemment ce chiffre. Le chiffre d'affaires de la division progresse ainsi de 4% à 2,56 milliards d'euros (+6% hors effets de change) et, on le sait, au troisième trimestre, Siemens est devenu le quatrième constructeur mondial de portables avec une part de marché de 9,1%. Même sourire sur le front de la téléphonie fixe. La division ICN de Siemens affiche ainsi son deuxième trimestre consécutif de profit à 51 millions d'euros. En 2002, sur la même période, les pertes étaient de 151 millions d'euros. Une performance d'autant plus remarquable que le chiffre d'affaires recule de 6% (-2% hors effets de change). Pour le groupe, c'est "l'amélioration de la structure de coûts résultant de rigoureux efforts de restructurations" qui explique ce retour durable aux résultats. Parmi les autres divisions qui se portent bien, on notera la bonne performance de la division SSII du groupe, SBS, qui multiplie par 3,7 son bénéfice sur un an à 44 millions d'euros. De même, les deux divisions d'équipements automobile, Automation and Drives et VDO Automotive réalisent de bonnes performances avec respectivement des croissances annuelles du bénéfice opérationnel de 23% et 37%. Enfin, la division de matériel médical reste la première source de bénéfices du groupe avec un bénéfice net de 327 millions d'euros, en hausse de 33%. Et ce, malgré l'impact très négatif du dollar faible qui fait chuter les ventes de 10% alors qu'elles sont en hausse de 5% hors effet de devises.En revanche, la division turbines continue de souffrir de la réduction des investissements en Europe comme aux Etats-Unis. Son bénéfice opérationnel recule de 40% sur un an à 245 millions d'euros. Même si les nouvelles commandes progressent fortement de 18%. Quant à la division Transports, c'est l'autre division la plus touchée avec un recul annuel de 53% de son bénéfice opérationnel qui n'est plus que de 32 millions d'euros. Et dans ce cas, les nouvelles commandes reculent de 7%. Pour le reste de l'année, le carnet de commande est bien rempli. A 20,49 milliards d'euros, il est en hausse de 6% sur un an. Et Siemens pourra bénéficier au deuxième trimestre de l'intégration dans ses comptes du profit de la vente de 20,8% d'Infineon pour environ 800 millions d'euros. Siemens pourra également compter sur un marché de la téléphonie mobile dynamique. Mais le président du conglomérat s'est dit inquiet de la hausse de l'euro. "Cette hausse pourrait avoir un effet négatif sur la compétitivité de l'industrie européenne", a-t-il indiqué. En clôture, le titre a gagné 0,48% à Francfort.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.