Rumeurs d'augmentation de capital autour de HVB

 |  | 371 mots
Lecture 2 min.
HVB pourrait réaliser d'ici quelques semaines une augmentation de capital. Une source proche du dossier l'aurait confirmé à l'agence Bloomberg, ajoutant ainsi à la vague de rumeurs et d'informations de presse qui ont abondé dans ce sens depuis le début de la semaine. Selon le Financial Times Deutschland, cette augmentation de capital prendrait la forme d'une obligation hybride d'un montant pouvant aller jusqu'à 500 millions d'euros. Mais certains analystes estiment qu'une émission d'actions de 1,5 milliard d'euros serait également envisagée. Evidemment, ces informations font reculer le titre qui, en clôture, a cédé 3,92%, après avoir chuté de plus de 5,5%. Reste à savoir ce que la banque bavaroise entend faire de ces liquidités levées sur les marchés. L'option la plus répandue est que cet argent devrait servir à acquérir la troisième banque allemande, Commerzbank. Cette dernière, qui capitalise 9,5 milliards d'euros, est une des cibles les plus couramment citées pour une éventuelle concentration du secteur. Hier, un porte-parole a indiqué que "tout le monde parle avec tout le monde", mais, a-t-il ajouté, "il n'y a rien de concret". Mais le Financial Times cite une source affirmant que les négociations devraient reprendre le mois prochain. De son côté, HVB juge les rumeurs de fusion "absurdes". Il n'empêche, l'action Commerzbank a gagné mardi 4,19%. En fait, si elle a lieu, cette augmentation de capital pourrait d'abord servir à "nettoyer les comptes" de HVB. Ces derniers ont en effet été particulièrement atteints par l'explosion de la bulle des années 2000-2003. HVB possède notamment des parts importantes dans Allianz (3,2%) et Munich Re (13,2%). Selon le président de HVB, Dieter Rampl, ces participations ont une valeur comptable dans le bilan de la société qui est de 1,5 milliard d'euros supérieure à leur valeur réelle. "Ce nettoyage pourrait ressembler à celui engagé l'an passé par Commerzbank et qui avait été bien accueilli par le marché", souligne le gérant de chez Helaba, Ralph Lau. Ce nettoyage ne serait cependant pas sans liens avec la concentration du secteur, car, évidemment, la mariée serait plus belle. Mais, dans ce cas, HVB pourrait également être une cible plus attirante. La correction sur le titre pourrait donc n'être que provisoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :