Rencontre imminente entre Disney et les fonds de pension contestataires

Georges Mitchell tente de désamorcer la nouvelle crise qui secoue Disney. Le président du conseil d'administration du groupe vient d'accepter de rencontrer les six fonds de pension, dont le puissant Calpers, qui ont adressé une lettre au groupe américain mettant en cause sa performance et ses perspectives. Se disant "très inquiets" pour leurs investissements et l'avenir de l'entreprise, ces fonds affirment, en insistant sur les 20% perdus en Bourse depuis cinq ans, qu' "il est important que nous agissions sans plus tarder".C'est donc une nouvelle fois le PDG Michael Eisner qui est visé par la critique. Déjà le 3 mars dernier, 43% des actionnaires (dont les fonds qui viennent de se mobiliser) avaient voté contre son maintien à la tête du groupe. Cette véritable motion de défiance, initiée notamment par Roy Disney le neveu du fondateur du groupe, a d'ailleurs conduit Disney à séparer les fonctions de PDG (que Michael Eisner conserve) et celles de président du conseil (qu'il n'occupe plus). Reste que les contestataires en veulent plus. "Ce vote des actionnaires a pu être le premier acte, mais absolument pas la fin de l'histoire", fait remarquer aujourd'hui Denise Nappier, trésorière de l'Etat du Connecticut, citée dans le communiqué commun des six fonds.Concrètement, les contestataires veulent donc faire entendre leur voix et surtout savoir quel projet leur propose la direction pour redresser la société dans les mois et les années à venir. En outre, devrait bien évidemment se poser la question de la succession de Michael Eisner, à laquelle le conseil ne semble pas avoir encore véritablement songé. Mais, dans un contexte délicat - rappelons que Comcast a lancé une offre sur Disney le 11 février -, les anti-Eisner se défendent de vouloir tout chambouler. "Nous nous sommes explicitement mis d'accord pour donner le temps à la société d'améliorer ses performances et pour ne pas demander le remplacement immédiat de Michael Eisner", conclut un autre contestataire, contrôleur de l'Etat de New York.En fin de matinée à la Bourse de New-York, le cours de l'action Disney était en hausse de 0,84% à 25,11 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.