Retour au profit pour AMD, mais déception des marchés

AMD sort du gouffre. Le numéro deux mondial des semi-conducteurs a annoncé des résultats dépassant les plus folles espérances des analystes. Son bénéfice net par action du quatrième trimestre 2003 a ainsi atteint 43 millions de dollars, soit 12 cents par action. Le consensus calculé par l'agence First Call ne prévoyait pas mieux que 4 cents par action sur les trois derniers mois de l'année. Pour bien se rendre compte de l'ampleur de la reprise, rappelons que l'an dernier sur la même période, le groupe avait dû accuser une perte de 854,7 millions de dollars, soit 2,49 dollars par action.L'explication de cette performance exceptionnelle réside d'abord dans le succès commercial des puces AMD. Le chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre a ainsi bondi de 76% en un an à 1,2 milliard de dollars. En termes séquentiels, la hausse est également impressionnante : +26% par rapport au troisième trimestre. Un succès qui s'explique en grande partie par celui des mémoires flash qui ont progressé en un an de 161%. Mais AMD souligne qu'il a continué à gagner des parts de marchés dans les processeurs, notamment grâce à l'Opteron. AMD a donc parfaitement su profiter de la reprise des investissements informatiques des entreprises et de la consommation soutenue durant le trimestre de produits informatiques aux Etats-Unis. Il a également su se développer dans des zones en forte croissance comme l'Amérique latine ou la Chine.Mais certaines questions demeurent. Le groupe a ainsi annoncé un affaiblissement de ses ventes en termes séquentiels au premier trimestre 2004. Un chiffre qui n'a rien de surprenant, compte tenu de la saisonnalité des ventes de puces, mais qui inquiète néanmoins. Car plusieurs éléments, notamment les statistiques des commandes de biens durables ou des ventes au détail, ont montré un fléchissement de la demande de produits informatiques à la fin de l'année 2003. L'ampleur de cette baisse séquentielle sera donc très suivie. Autre problème pour AMD, celui de sa marge. Car si le groupe est revenu dans le vert, il reste peu rentable. La division de mémoires flash se comporte bien commercialement, mais continue à faire des pertes sur le plan opérationnel: 3 millions de dollars au quatrième trimestre. "Le tout est de savoir si AMD est capable de tirer parti de la hausse des ventes pour gonfler sa marge", résume un analyste américain cité par Reuters. A New York, les investisseurs n'y croignaient guère et le titre glissait de 7,19% en milieu de séance.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.