Faurecia résiste à la baisse du marché automobile

Malgré la morosité du marché automobile l'an passé, la barre symbolique de 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires a été franchie par Faurecia. Une performance (+2,6% par rapport à 2002) que ne manque pas de saluer le marché au lendemain de la publication. En fin de séance, l'action de l'équipementier automobile gagne 7,04%, à 57,80 euros.Au registre des compliments, les bureaux d'analystes ne sont eux non plus pas en reste. L'amélioration des ventes "apparaît encore plus impressionnante à +8,3% hors prise en compte des catalyseurs [sensibles aux cours des métaux: ndlr] et à change et périmètre constants", fait remarquer Fideuram-Wargny. En fait, ce que salue en particulier la profession, c'est la tenue des volumes sur les trois derniers mois de l'année.Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a affiché une progression de 2,3% (2,65 milliards d'euros) et de 7,2% à données constantes et hors catalyseurs. "Sur ce dernier trimestre, on constate un ralentissement de la décroissance du chiffre d'affaires catalyseurs à -6,8% contre -25% sur les neuf premiers mois de l'année et surtout une bonne résistance de la production en Europe estimée à -2% par Faurecia contre -5% au troisième trimestre et -5% à -7% attendus par le groupe", écrit Aurel-Leven.D'une façon générale, par rapport à 2002, le groupe a plus largement profité des lancements de nouveaux modèles pour lesquels il fournit des équipements: Citroën C3 et Pluriel, Renault Megane et Scenic, Audi A3 et Volkswagen Touran.Pour autant - et contrairement à ce que pourrait laisser croire la progression du titre - ces succès commerciaux ne donnent pas lieu à un enthousiasme démesuré chez les observateurs. D'ailleurs plusieurs d'entre eux conservent des recommandations négatives. Le souci provient de la rentabilité, qui s'avère "le point faible depuis plusieurs années" d'après Aurel-Leven. Ainsi, même si le premier semestre a été synonyme de redressement avec une marge d'exploitation de 3,1% contre 2,6% un an plus tôt, les résultats annuels publiés le 6 février prochain seront très attendus.
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.