WPP se veut prudent sur le long terme

Parmi les annonces faites par le groupe de publicité britannique WPP à l'occasion de la publication de ses résultats, vendredi, les investisseurs ont décidé de privilégier les plus pessimistes et de ne pas tenir compte des bonnes nouvelles. Ainsi, les chiffres supérieurs aux attentes publiés pour 2003 et les perspectives d'une bonne année 2004 ont été complètement éclipsés par les commentaires faits par le PDG sur le prochain exercice. "2005 reste plus difficile à prévoir en raison du déficit américain et de son impact potentiel sur l'inflation et le dollar", a ainsi déclaré Martin Sorell. L'analyse du très respecté patron de WPP a ainsi eu un effet direct sur le cours de Bourse: à Londres, le titre reculait de 4,52% en fin d'après-midi à 602 pence. Pourtant, à court terme, le groupe de publicité se montre plutôt optimiste. L'année 2004 promet d'être meilleure que l'an passé, en raison de l'élection présidentielle américaine, du championnat d'Europe de football au Portugal et des jeux Olympiques d'Athènes, autant d'événements qui doivent doper les recettes publicitaires. Les dépenses publicitaires devraient donc progresser de 3 à 4% cette année au niveau mondial, selon le groupe. Surtout, WPP s'est voulu ambitieux sur sa marge opérationnelle. Après un taux de 12,3% en 2002 et de 13% en 2003, il mise sur une marge de 13,8% en 2004. Pour 2005 et 2006, c'est une fourchette comprise entre 14 et 15% qui est visée, mais le groupe attend la fin du premier semestre pour fournir de plus amples détails. "Notre but à long terme est d'atteindre une marge opérationnelle de 20%, ce que nous pourrons faire avec un petit peu plus de croissance", a ajouté Martin Sorell.Si la conjoncture 2003 est restée difficile en termes de revenus publicitaires, en dépit d'une amélioration par rapport à 2002, le groupe a quand même publié des chiffres supérieurs aux attentes. Le bénéfice avant impôts et amortissements des survaleurs est ressorti à 473,4 millions de livres, au dessus des attentes des analystes. Le chiffre d'affaires, gonflé par le rachat de Cordiant l'an passé, a augmenté de 5% à 4,1 milliards de livres. En comparable, la hausse est de seulement 0,7%.WPP a également annoncé la reprise d'un programme d'attribution d'options sur titres, qui avait été interrompu pendant plusieurs années. Le groupe versera un dividende de 6,48 pence pour 2003, en hausse de 20%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.