Sony-Ericsson poursuit son redressement

Deux ans après sa création, Sony-Ericsson serait-il en train de transformer l'essai? S'il est encore trop tôt pour répondre à cette question, on peut toujours souligner l'amélioration des performances de la joint-venture nippo-suédoise. Pour le deuxième trimestre consécutif, la société, qui n'est pas cotée individuellement, est dans le vert. Elle a réalisé un bénéfice net de 43 millions d'euros, après une perte de 69 millions un an avant. Les ventes ont profité de l'engouement des consommateurs pour les mobiles dotés d'écrans couleurs ou d'appareils photo. Le chiffre d'affaires a atteint 1,44 milliard d'euros, soit une hausse de 16% sur un an, tandis que la société a écoulé 8 millions de téléphones portables sur la période (+13%). Le prix moyen par portable vendu est 179,6 euros au quatrième trimestre, contre 183,8 euros au troisième trimestre. Ce recul s'explique par des ventes particulièrement favorables au Japon sur la période juillet-septembre, où les prix de vente ont été plus élevés. La dernière gamme sortie, les T610, qui incluent écrans couleurs, appareils photos numériques et connexion Internet par Bluetooth, a particulièrement bien marché. C'est ce qu'assure le groupe dans un communiqué. En comparaison, le leader du marché, Nokia, a écoulé au quatrième trimestre 55,3 millions d'unités, soit une croissance de 20%. Le prix de vente par appareil Nokia a en revanche progressé sur la période à 126 euros. S'il reste en dessous de celui de Sony-Ericsson, c'est que le groupe vend plus de portables d'entrée de gamme dans les pays émergents.D'une manière générale, le marché est reparti en 2003, puisqu'en unités les ventes devraient dépasser pour la première fois les 500 millions, selon les chiffres publiés en décembre dernier. Sony-Ericsson reste quand même à la cinquième place des grands fabricants mondiaux, avec une part de marché de 5,3%.
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.