Bon trimestre pour Oracle

Performances honorables pour Oracle. L'éditeur de logiciels d'entreprises a non seulement publié de solides résultats au titre de son troisième trimestre (décembre-février) mais anticipe une nouvelle vague de croissance de son activité pour le trimestre en cours. Ainsi, sur les trois derniers mois, le bénéfice net a progressé de 11% à 635 millions de dollars tandis que le chiffre d'affaires a augmenté de 9% à 2,5 milliards de dollars. La marge d'exploitation a progressé à 37% lors de ce trimestre, contre 35% un an avant. Les ventes issues des nouvelles licences, indicateur clef de la capacité de l'entreprise à générer de la croissance, ont augmenté de 12% à 847 millions de dollars. Sur ce total, ce sont toujours les revenus liés aux licences de bases de données, coeur de métier historique d'Oracle, qui tirent l'activité: les ventes ont fait un bond de 16% à 700 millions de dollars, tandis que les solutions applicatives sont restées stables à 140 millions de dollars. Or, ce sont bien ces logiciels que veut développer le groupe, avec un but: pouvoir offrir des solutions complètes aux entreprises. C'est tout le sens de l'offre de rachat hostile sur PeopleSoft, dont les chances d'aboutir s'amenuisent. Oracle qui poursuit son concurrent depuis juin dernier a assuré par ailleurs que la procédure n'avait pas eu d'impact sur ses comptes. Mercredi, une cour fédérale a arrêté le 7 juin comme date de début du procès qui oppose Oracle aux autorités anti-trust. Ces dernières ont jugé l'opération anticoncurrentielle. La procédure doit durer environ 4 semaines. En attendant, le groupe reste, comme à son habitude, "prudemment optimiste" pour les mois à venir. Il table pour le trimestre en cours sur un résultat compris entre 17 et 18 cents par action et sur une croissance de ses ventes de 6 à 10%. Le patron du groupe, Jeff Henley, a déclaré lors d'une conférence qu'il continuait à prévoir une croissance modeste et progresse cette année en matière de dépenses technologiques. Les investisseurs ont décidé de considérer le verre à moitié vide et de s'en tenir à la prudence du groupe. Le titre Oracle recule de 1,06% en fin de matinée à Wall Street vendredi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.