Le CAC termine la séance au plus bas

Les marchés financiers ont passé une journée agitée. La publication en moins de 90 minutes de trois statistiques américaines majeures a provoqué plusieurs revirements de tendance qui se révèlent fatals puisqu'au final le CAC 40 perd 0,65% à 3.638,44 points, au plus bas de la séance, dans un volume d'affaires de 5,1 milliards d'euros sur le SRD, dont 4,5 milliards sur les valeurs de l'indice. La volatilité a été renforcée par l'arrivée à échéance des contrats futures janvier sur indices et actions. A New York, le Dow Jones perd 0,54% à 10.453 points tandis que le Nasdaq recule de 0,15% à 2.065 points. A Londres, le Footsie baisse de 0,47% à 4.390 points et, à Francfort, le Dax cède 0,91% à 4.058 points. Sur le marché des changes, le dollar évolue autour de 1,2380 pour 1 euro, contre 1,2415 hier soir à New-York.Premier trou d'air, vers 14h30. Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis, en hausse de 4% en rythme annualisé au quatrième trimestre, est inférieur aux prévisions des économistes qui tablaient, en moyenne, sur une croissance de 4,8%. Sur l'ensemble de 2003, la croissance cumulée ressort ainsi à 3,1%, contre 2,2% en 2002. Le CAC 40 vire alors au rouge. De 3.664 points, l'indice tombe à 3.650 points. Puis il se reprend avec l'annonce d'un indice de confiance des consommateurs américains, tel que calculé par l'Université du Michigan, à 103,8 en janvier, au plus haut depuis novembre 2000. Avant de rechuter sur un indice des directeurs d'achat de Chicago mitigé, notamment du côté de l'emploi.Pour clore cet épais chapitre économique du jour, en France, le taux de chômage a augmenté de 0,5% pour ressortir à 9,7% le mois dernier. En Allemagne, les ventes au détail ont reculé de 2,3% en décembre, soit une baisse de 2,5% en glissement annuel. L'excédent courant de la zone euro a quant à lui diminué à 4,4 milliards d'euros en novembre, après 9,3 milliards en octobre, l'excédent commercial reculant à 9,2 milliards d'euros, après 14,5 milliards le mois précédent. Toujours dans la zone euro, l'indice de confiance des ménages est resté stable à -16 et celui du climat des affaires a progressé de 0,2 point à 95,8 en janvier.Les variations se sont donc considérablement tassées en fin de séance. Plus forte hausse du CAC 40, Sanofi-Synthélabo prend 3,81% à 57,20euros. Après avoir sanctionné le titre en début de semaine, le marché anticipe-t-il l'échec de l'OPA sur Aventis ? Selon le Wall Street Journal, Novartis envisagerait de prêter main forte au laboratoire pharmaceutique pour contrer l'offre de Sanofi-Synthélabo. Le quotidien américain ajoute que le groupe suisse aurait mandaté des banques d'affaires pour étudier une opération éventuelle. Aventis prend 3,04% à 62,75 euros. Par ailleurs, la Commission européenne a indiqué qu'elle autorisait finalement Aventis à conserver sa participation dans Rhodia, même après avril 2004, date à laquelle le groupe devait avoir vendu ses parts. Rhodia monte de 8,45% à 3,85 euros.Saint-Gobain progresse de 2,30% à 40,92 euros. Le bénéfice net du fabricant de matériaux de construction a baissé de 0,1%, à 1,03 milliard d'euros, en 2003. Le chiffre d'affaires recule de 2,3% à 25,59 milliards d'euros. A données comparables, l'activité progresse de 2,5%. Des résultats conformes aux attentes. Le marché salue également la réduction de la dette du groupe et l'annonce d'une évolution favorable dans les litiges liés à l'amiante aux Etats-Unis.Alcatel s'octroie 2% à 13,28 euros. L'équipementier en télécoms canadien, Nortel Networks, a publié des trimestriels supérieurs aux attentes et enregistré son premier bénéfice annuel depuis 1997. Toujours au rayon technologique, Iliad, maison-mère du fournisseur d'accès internet Free, bondit de 30,37% à 21,25 euros pour son premier jour de cotation. Le prix d'introduction a été fixé à 16,30 euros, soit le haut de la fourchette indicative.Sur le SRD, Ubisoft perd 2,24% à 19,66 euros. Les nouvelles ne sont pas très bonnes pour le secteur des jeux vidéo depuis quelques jours. L'éditeur publie mardi son chiffre d'affaires pour le troisième trimestre de l'exercice 2003-2004.Thales avance de 2,49% à 29,21 euros. Le groupe d'électronique et de défense serait en passe de signer un contrat de 5 à 7 milliards d'euros pour un système de surveillance des frontières saoudiennes, écrit La Tribune. Une source citée par Reuters ajoute que le contrat progresse mais que rien ne permet de penser qu'il sera signé rapidement.Adecco bondit de 14,08% à 41,88 euros. Le numéro un mondial du travail temporaire a annoncé ce matin que les irrégularités et erreurs d'imputation décelées dans les comptes de certaines de ses agences n'auraient pas de conséquences financières importantes au niveau du groupe. Adecco ajoute que l'examen des comptes, qui ne fait que commencer, n'a pas pour l'instant révélé de gros problèmes.Dans les médias, NRJ avance de 3% à 17,51 euros. La chaîne de radios a fait état d'une hausse de 5,4%, à 91,07 millions d'euros, de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2003-2004. NRJ se dit prudent pour l'ensemble de l'exercice en raison du "manque de visibilité commerciale". Le conseil d'administration de M6, qui examine ce vendredi ses comptes estimés pour 2003, devrait entériner la sortie de Suez de son capital, rapporte Le Figaro économie. M6 baisse de 0,71% à 28 euros. La chaîne de télévision devait publier ses résultats préliminaires vendredi soir. Suez gagne 0,78% à 16,75 euros. TF1 perd 3,97% à 29 euros. Le groupe de télévision a enregistré une croissance de 4,5%, à 2,74 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires l'an dernier. Les recettes publicitaires progressent de 2,4% à 1,54 milliard. Deutsche Bank recommande le titre à l'achat et porte son objectif de cours de 27 à 31 euros.Enfin, Renault recule de 2,61% à 54,05 euros. Les ventes cumulées du groupe et de sa filiale Nissan Motor ont augmenté de 4,2% l'an dernier, à 5,357 millions d'unités. La part de marché mondiale de l'alliance atteint 9,3%.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.