Nouvelle OPA sur GrandVision

 |  | 299 mots
Lecture 1 min.
Les analystes s'y attendaient depuis la suspension de la cotation du titre Grandvision, lundi matin: le fonds Hal Holdings, via sa filiale Multibrands SAS, s'est finalement décidé à lancer une offre sur le groupe d'optique.Nombre d'observateurs voyaient d'ailleurs en lui un acquéreur possible depuis qu'il avait fait échouer l'OPA de PAI Partners en septembre dernier (voir ci-contre). Mais à plusieurs reprises, l'intéressé avait fait savoir qu'il ne souhaitait pas prendre dans l'immédiat le contrôle du Français. Même le directeur général de GrandVision disait en janvier douter d'une offre "avant un an (...) sauf changement de circonstances".Les circonstances semblent donc avoir changé. De fait, des rumeurs récentes relayées par Reuters indiquaient que les dirigeants des deux groupes s'étaient rencontrés.En tout cas, Hal était certainement soucieux de mettre toutes les chances de son côté avant de se lancer, afin de ne pas connaître la même mésaventure que PAI Partners. Au niveau du prix offert, cela devrait suffire. Les analystes visaient lundi soir entre 24 et 25 euros par titre. Ce sont finalement 25,5 euros (soit 21% de plus que l'offre de PAI) qui sont proposés aux actionnaires de GrandVision. Un prix qui valorise le Français à près de 600 millions d'euros et lui offre globalement les mêmes multiples que son concurrent italien Luxottica.De toute façon, même si la prime de 7% par rapport au dernier cours peut sembler un peu juste, l'issue de l'opération fait peu de doutes. Hal apportera bien entendu ses titres, soit 32,83% du capital et 28,90% des droits de vote, tout comme le management de GrandVision, qui représente 16,58% du capital et 27,92% des droits de vote. Hal s'est donc d'ores et déjà assuré 49,41% du capital et 56,82% des droits de vote.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :