Sony reporte le lancement de la PSP

L'arrivée de Sony sur le marché des consoles de jeux portables se fera un peu plus tard que prévu. Le groupe japonais, qui avait au départ prévu de lancer la PSP d'ici la fin de l'année, ne la mettra pas sur le marché avant mars 2005 aux Etats-Unis et en début d'année prochaine en Europe. Sony a maintenu son calendrier de lancement au Japon fixé à la fin de l'année, une date qui parait toutefois ambitieuse aux yeux des analystes. Globalement, le retard du groupe n'a pas surpris les observateurs, le contraire les aurait même étonnés. Ils estiment d'ailleurs que l'impact sur les résultats du groupe sera marginal. La première période de commercialisation qui comptera vraiment sera celle de Noël 2005. Sur le trimestre clos le 31 décembre, la division jeu a généré 16% du chiffre d'affaires de Sony et la moitié de ses profits opérationnels. Pour se justifier, le groupe a évoqué la nécessité d'un délai supplémentaire permettant une meilleure préparation des jeux. Plusieurs éditeurs, dont Sony, travaillent actuellement à l'élaboration de jeux.Définie par Sony lui-même comme le "walk-man du futur", la PSP conciliera les fonctions de console de jeux, de lecture de fichiers mp3 pour la musique et de vidéo. Avec la PSP, Sony entrera en concurrence avec le pionnier et grand leader du marché, Nintendo, concepteur de la Game Boy Advance. Face à l'offensive de Sony, ce dernier est en train de préparer la "DS", une nouvelle plate-forme de jeux portable, équipée de deux écrans. En tout cas, depuis son lancement en mars 2001, la Game Boy Advance a été écoulée à 50 millions d'exemplaires, un vrai succès qui a fini par aiguiser les appétits. Depuis, Nokia s'est lancé sur ce marché en sortant la N-Gage, un appareil à mi-chemin entre la console et le téléphone portable.Sony n'a pas donné de détails sur les prix de la PSP. Selon les éditeurs, les jeux devraient être commercialisés entre 30 et 40 dollars, tandis que la machine devrait valoir de 199 à 249 dollars. En parallèle de la PSP, Sony est sur un autre chantier: celui de la PSX, sa prochaine console de salon, lancée au Japon fin décembre. Le groupe a maintenant une ambition: redresser les ventes en baisse de sa division jeux, alors que la PS2 lancée en 2000 arrive en bout de cycle.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.