La Bourse veut croire à une fusion Aventis-Sanofi

Aventis et Sanofi ont beau répéter n'avoir engagé aucune discussion, rien n'y fait. Comme vendredi dernier (voir ci-contre), la Bourse fait le pari d'une fusion imminente entre les deux groupes, suite aux informations publiées ce jeudi par notre partenaire allemand Handelsblatt. Pour preuve, les actions des deux groupes pharmaceutiques occupent les premières places au palmarès du CAC 40. En fin d'après-midi, Aventis avance de 5,2% et Sanofi de 3,42%.Si elle est présente dans les esprits depuis plusieurs mois, l'idée d'un rapprochement entre Aventis et Sanofi a pris une importance grandissante depuis novembre, lorsque L'Oréal et Total ont annoncé qu'ils ne souhaitaient pas prolonger au-delà de décembre 2004 le pacte d'actionnaires les liant à Sanofi.D'après Handelsblatt, dont les informations étaient reprises ce matin dans La Tribune (voir ci-contre), le mariage pourrait même être officiellement annoncé la semaine prochaine, contrairement à ce que soutenaient certaines rumeurs récentes selon lesquelles Sanofi préférerait régler ses litiges avec des fabricants de produits génériques avant de se décider. Et autre fait nouveau par rapport aux rumeurs qui ont agité le marché ces derniers temps, l'opération serait amicale. Les deux laboratoires seraient donc parvenus à s'entendre pour donner naissance au numéro deux mondial derrière Pfizer en termes de chiffre d'affaires (28 milliards d'euros en 2002), pesant quelque 85 milliards d'euros en Bourse. Le rapprochement aurait en tout cas des avantages certains. Pour Aventis d'abord, dont le pipe-line est plus pauvre que celui de Sanofi. Mais aussi pour les deux partenaires en termes de force de vente, de recherche et de lutte contre les fabricants de génériques.L'opération revêtirait aussi un intérêt particulier pour Total (actionnaire à 24,4% de Sanofi). Elle offrirait au pétrolier l'occasion de sortir en douceur du groupe pharmaceutique, tout en dégageant une confortable plus-value. En revanche L'Oréal, dont les 19,5% dans Sanofi valent 8,5 milliards d'euros, "serait sans doute désireux de conserver une participation dans le nouvel ensemble en l'absence d'usage bien identifié à court terme du cash qu'il obtiendrait d'une telle vente", estime-t-on chez Merrill Lynch.Enfin, il reste quelques points d'interrogations. Pour l'heure, le nom du nouvel ensemble n'a pas été arrêté, pas plus que les parités d'échange. Un facteur qui pourtant aura son importance pour les analystes, qui s'interrogent également sur le sens de la fusion. Pour Fideuram-Wargny, la fusion pourrait être relutive en 2007 si c'est Sanofi qui met la main sur Aventis, alors qu'elle ne le serait qu'en 2009 dans le cas contraire.latribune.frChiffre d'affaires en progression de 8,1% pour SanofiC'est dans ce contexte un peu particulier que Sanofi a annoncé son chiffre d'affaires annuel. A 8,05 milliards d'euros, il a augmenté de 8,1% en données brutes et de 15,6% à taux de change constants. Malgré un environnement monétaire défavorable, le groupe a maintenu ses prévisions de résultats pour 2003, soit une progression de 20% du bénéfice par action hors exceptionnels.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.