Axa engrange 1 milliard d'euros de bénéfices

Le marché redoutait un repli du bénéfice annuel d'Axa. Ses craintes étaient excessives. Car en 2003, l'assureur est finalement parvenu à améliorer de 6%, à 1 milliard d'euros, son résultat net part du groupe.Si l'assureur a ainsi réussi à déjouer les pronostics, c'est, au delà de l'effet des traditionnels éléments exceptionnels, grâce à sa performance opérationnelle. Le bénéfice opérationnel s'est établi à 2,03 milliards d'euros, alors que le marché n'espérait que 1,95 milliard selon Reuters. Axa se félicite d'ailleurs de cette nouvelle progression, "pour la cinquième année consécutive". Elle a en particulier été obtenue grâce à la poursuite de la réduction des dépenses, de "269 milllions d'euros réalisés en 2003, portant à 1,23 milliard d'euros le total des économies réalisées depuis octobre 2001", précise le communiqué.Au niveau des branches d'activité, alors que la gestion d'actifs et les activités vie/épargne/retraite (en raison de la hausse de l'euro) ont souffert, on remarquera le retour à la rentabilité opérationnelle de l'assurance internationale (141 millions d'euros de résultat), ainsi que l'envolée du groupe en assurance dommages, dont le bénéfice opérationnel est passé de 226 à 753 millions d'euros.Ce phénomène est principalement dû à l'amélioration de 4 points du ratio combiné (coût des sinistres et frais sur primes encaissées), qui est tombé à 101,4% et s'avère du coup en avance sur l'objectif de 103,3%.D'ailleurs, Axa ne compte pas s'arrêter là. Dès cet année, le ratio combiné pourrait passer sous la barre des 100% puisque l'objectif est d'atteindre un ratio compris "entre 98% et 102% en fonction du cycle". Bref, si l'on ajoute à celà le potentiel de croissance des activités vie/épargne/retraite grâce aux signaux plus favorables que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe, Axa reste confiant pour l'avenir. "L'accélération de la croissance organique, la stricte maîtrise de nos frais généraux, et le développement de la performance opérationnelle devraient permettre au groupe de consolider les progrès enregistrés en 2003", conclut le communiqué.A la clôture, le titre cède 1,07%, à 18,53 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.