Nortel sauvé des eaux

Dans la lignée des autres équipementiers télécoms, Nortel, à son tour, a enthousiasmé les investisseurs en publiant d'excellents résultats au titre du quatrième trimestre, "probablement les meilleurs que l'on ait vu de Nortel en presque cinq ans", a même commenté un analyste auprès de Reuters.Déjà, le groupe est sorti du rouge après cinq années de perte. Le bénéfice net est ressorti à 499 millions de dollars, (11 cents par action), contre un déficit de de 168 millions de dollars, et au dessus des 4 cents pronostiqués par les analystes. Outre la drastique politique de restructuration menée ces dernières années, Nortel a bénéficié de la très bonne reprise de la demande pour l'équipement télécom à destination des réseaux sans fil. "La société a bien travaillé. Le marché nord américain a été fantastique pour eux... Il y a eu une grosse arrivée de budgets pour le sans fil au quatrième trimestre", a expliqué un analyste interrogé par Reuters. Le chiffre d'affaires de Nortel a ainsi augmenté de 12% sur la période à 2,83 milliards de dollars. Le groupe canadien n'est pas le seul à profiter de la reprise du secteur, après plus de deux années de vaches maigres. La reprise des investissements des opérateurs dans les réseaux a bénéficié à l'ensemble des équipementiers. Avant Nortel, Lucent et Juniper avaient également publié de bons résultats, tandis que d'autres tels que Nokia ou Motorola avaient annoncé pléthore de nouveaux contrats.Les chiffres de Nortel contrastent en tout cas avec sa situation d'il y a seulement quelques mois. Selon les observateurs, l'équipementier faisait parti des candidats sérieux à la faillite. Il faut dire que le groupe a accumulé 32 milliards de dollars de pertes entre le début de l'exercice 200 et la fin du deuxième trimestre 20003. En trois ans, il divisé par trois ses effectifs, à un peu plus de 30.000 salariés, et a sabré dans ses actifs. Dernièrement, il s'est débarassé de toutes ses activités de fabrication, pour les sous-traiter à électronique Flextronics. A New York, le titre progressait vendredi en fin de matinée de 18,24%. Il entraine dans son sillage Ericsson qui monte de 6,45% vendredi soir à Stockholm.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.