ThyssenKrupp optimiste pour 2004

La reprise dans le secteur sidérurgique se confirme. L'allemand ThyssenKrupp a ainsi laissé présager un avenir radieux pour l'industrie. "Nous observons un redressement du climat des affaires meilleur que prévu depuis quelques semaines et cela s'est confirmé en décembre qui est pourtant un mois faible du point de vue saisonnier", a déclaré vendredi matin le président du directoire du groupe d'Essen, Ekkehard Schulz. Pour le premier trimestre de son exercice (clos fin décembre), ThyssenKrupp a présenté un bénéfice imposable de 150 millions d'euros, en hausse de 6,4% sur un an. Ce résultat a été obtenu alors que les ventes, elles, sont restées stables à 8,7 milliards d'euros. Comme le soulignait jeudi une étude S&P, les groupe sidérurgiques européens sont parvenus à amortir la hausse du coût des matières premières par une première vague de hausse des prix. Mais évidemment, les Européens restent pénalisés par l'euro fort sur la première ligne de leur compte de résultat. Il n'empêche que l'horizon est de plus en plus dégagé: les nouvelles commandes de ThyssenKrupp au cours des trois derniers mois de l'année 2003 ont progressé de 6,7% à 9,6 milliards d'euros. Du coup, le groupe, à mi-chemin dans un vaste plan de restructuration, qui prévoit notamment un recentrage sur la sidérurgie, reste optimiste. Le bénéfice imposable sur l'ensemble de l'année fiscale 2003/2004 devrait être proche du milliard d'euros. Et Ekkehard Schulz a précisé que ce chiffre pourrait même être encore meilleur si le prix des matières premières baisse et si l'euro s'affaiblit un peu. En attendant, les marchés restent prudents. Après avoir gagné après l'ouverture près de 2%, le titre ThyssenKrupp cédait 0,68% en fin de séance.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.