Terra Lycos réduit ses pertes, mais reste dans le rouge

Lentement, mais sûrement? L'adage est difficile à vérifier pour le fournisseur d'accès Internet, Terra Lycos, tant il met du temps à s'approcher de la rentabilité. Pour 2003, le groupe a publié des résultats encore largement dans le rouge. L'année s'est soldée par une perte nette de 172,7 millions d'euros, en baisse cependant de 91,4% par rapport à 2002, une période marquée par de fortes dépréciations d'actifs.Grâce à d'importantes économies, le groupe a réduit son déficit d'exploitation à 118 millions d'euros, contre 284 millions d'euros un an avant. Dans son communiqué, Terra Lycos, propriété de l'opérateur historique espagnol Telefonica, insiste sur le fait qu'il a généré son premier Ebitda (équivalent de l'excédent brut d'exploitation) positif au quatrième trimestre 2003, bien plus tard que beaucoup de ses concurrents. Ainsi, le fournisseur d'accès Internet indépendant Tiscali a publié son premier excédent brut d'exploitation positif annuel en 2002, tandis que Wanadoo, adossé à France Télécom, est parvenu dans le vert au niveau du résultat net la même année.Mais Terra Lycos a subi en 2003 l'impact de l'euro fort. Le chiffre d'affaires a donc reculé de 12% à 546,6 millions d'euros. Si l'on exclut les taux de changes, les ventes ont été équivalentes d'une année à l'autre. Le fournisseur d'accès Internet est en effet très dépendant de la situation en Amérique latine où il est fortement implanté, à l'instar de sa maison mère Telefonica qui a choisi une stratégie d'expansion forte dans les pays de langue espagnole et portugaise.Le chiffre d'affaires se répartit à 40% pour la fourniture d'accès, à 26% pour les recettes publicitaires, à 22% pour les activités dérivées de "services de valeur ajoutée", tandis que le reste provient des services aux PME. Le groupe, présent dans 40 pays en tout, détenait 5 millions d'abonnés à ses services payants fin 2003, un chiffre en hausse de 61% sur un an. Sur ce total, 644.000 clients étaient des abonnés ADSL. L'an passé, Telefonica a porté sa participation à 71,97% dans le fournisseur d'accès Internet, après le lancement d'une OPA en mai sur les parts qu'il ne détenait pas.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.