1,8 milliard d'euros pour l'administration électronique

 |  | 283 mots
Lecture 1 min.
Bien décidé à passer des discours aux faits, le gouvernement a annoncé un plan d'ampleur pour l'administration électronique. Jean-Pierre Raffarin, qui s'exprimait lundi à Lyon, a déclaré que l'Etat affecterait 1,8 milliard d'euros entre 2004 et 2007 au développement de solutions visant à simplifier la vie administrative des citoyens. Au programme, 140 mesures, parmi lesquelles la généralisation d'un numéro unique de téléphone pour le service public, le 3939 (Allô service public). Un financement qui devrait être particulièrement rentable pour les caisses de l'Etat, dans la mesure où il doit permettre des économies comprises entre 5 et 7 milliards d'euros par an à partir de 2007. Jean-Pierre Raffarin, accompagné de ses ministres en charge de la Réforme de l'Etat Jean-Paul Delevoye et Henri Plagnol, et s'exprimant à la Caisse d'allocations familiales du Rhône, a choisi Lyon, ville pionnière du numéro Allô Service Public, pour présenter ce projet baptisé ADELE (pour administration électronique) . Tirant profit des nouvelles technologies de l'information (Internet, téléphone, etc.), les mesures prévoient, en plus du numéro unique, la disparition prochaine du Journal officiel sur papier au profit d'une version entièrement électronique (pour l'anecdote, relevons que l'impression du JO consomme chaque jour 6 tonnes de papier pour 5.000 destinataires). Une deuxième version de la carte Sésame-Vitale devrait naître, ainsi qu'une carte nationale d'identité électronique. D'ici 2007, sera également conçue une carte "Vie quotidienne" permettant d'effectuer les démarches administratives à partir de bornes. Enfin, un service unique de changement d'adresse va voir le jour. L'usager pourra ainsi sélectionner les administrations qu'il souhaite informer de ce changement. Ce service ouvrira fin 2004 pour la résidence principale avec, dans un premier temps, une dizaine d'administrations concernées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :