SN Brussels Airlines et Virgin Express parlent fusion

La concentration du secteur aérien s'étend même aux petites compagnies. Mardi matin, les actionnaires de Virgin Express et de SN Brussels Airlines ont annoncé qu'ils avaient signé une lettre d'intention non contraignante visant à regrouper les deux compagnies sous une même holding. Selon un porte-parole de SN Brussels, une lettre d'intention contraignante pourrait être signée dans les prochains mois. Même si cette fusion reste un projet, le détail de l'opération financière est déjà connu. Concrètement, l'actionnaire majoritaire de Virgin Express, VEX, lui-même détenu à 88,6% par la holding de Richard Branson VSI, apporterait les 100% qu'il détient dans la compagnie au capital de SNAirHolding, actionnaire à 92% de la compagnie belge. De ce fait, SNAirHolding sera détenu à 29,9% par VEX et à 70,1% par ses actionnaires actuels. La holding belge ainsi modifiée posséderait 100% de Virgin Express et 92% de SN Brussels Airlines. Les deux compagnies continueraient à proposer deux marques et deux politiques commerciales différentes. Selon le communiqué des deux sociétés, une des deux compagnies devrait proposer des services classiques, l'autre pourrait décliner le modèle low-cost. A noter, enfin, que VEX disposerait d'une option de vente de ses 29,9% dans SNAirHolding pour 64 millions d'euros en deux versements. Cette option sera valable entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2006. Une option qui signifierait concrètement le désengagement de Virgin du secteur aérien. Cette alliance, qui est en discussion depuis le mois de septembre dernier, était devenue nécessaire en raison de la concurrence de plus en plus féroce des compagnies comme Ryanair ou EasyJet sur les destinations principales des deux compagnies, la Belgique et le Royaume-Uni. D'autant que les grandes compagnies classiques comme British Airways se sont également lancées dans la course aux prix. Cette fusion permettra sans doute une rationalisation de l'offre et une politique commerciale plus agressive et plus ciblée. Si ce projet abouti, il signifiera également le retour d'une compagnie aérienne belge d'importance, après la faillite de la Sabena en 2001, dans la foulée de Swissair. SNAirHolding est d'ailleurs issue des cendres de l'ancienne compagnie belge. Elle avait été créée en janvier 2002 avec l'aide des banques et de l'Etat fédéral belge.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.