Chiffre d'affaires organique stable pour Thales

 |   |  277  mots
Thales encore une fois victime de l'euro fort. Le groupe de défense a annoncé un chiffre d'affaires 2003 en baisse de 4,7% par rapport à 2002, à 10,59 milliards d'euros. Mais le groupe, qui réalise seulement 42% de ses ventes dans la zone euro, a non seulement subi de plein fouet l'effet de la baisse du dollar, mais également celui des ventes d'actifs qui se sont accélérées en 2003, notamment dans les divisions informatiques du groupe. De fait, en termes organiques, les ventes sont quasi stables: elles ne reculent que de 0,1%. Malgré un marché de la défense plutôt dynamique dans certaines zones du globe, les ventes de la division "défense" du groupe sont restées presque stables en 2003 (en légère hausse de 0,4% sur un an en termes organiques). Le groupe relève que les marchés remportés en 2003 n'ont pas encore eu d'impact concret sur les ventes. Il note cependant une reprise de la demande en France et en Asie. La situation paraît plus positive concernant l'activité aéronautique du groupe. Avec une hausse organique des ventes de 4,6%, Thales profite de la bonne santé des activités de simulation.Le quatrième trimestre de 2003 paraît cependant de bon augure. La croissance organique des ventes révèle une nette accélération de la demande. Entre septembre et décembre, celle-ci a atteint 6,5% sur un an. Là encore, l'aéronautique est le premier pôle à profiter de la reprise avec une hausse de 13,5% du chiffre d'affaires organique sur un an. Mais la division défense affiche une croissance notable de 6%.En fin de séance, l'action gagne 3,02% à la Bourse de Paris, à 30,40 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :